Vous êtes ici

Témoignage Transports DAUGA

L’entreprise de transport DAUGA est implantée à Hagetmau depuis 2000 et compte actuellement 26 salariés. A la demande de la CCI, Monsieur DESTRIBOTS nous fait part de la situation de l'entreprise et de leurs inquiétudes à un mois du vide sanitaire.

Dominique DESTRIBOTS, Directeur général, Transports DAUGA

« Spécialisée dans le transport d’animaux entre les différentes opérateurs de la filière d’élevage, de gavage et de transformation, nous sommes prestataires de services donc directement impacté par la situation. En chiffres, sur ce mois d’avril 2016, la baisse d’activité sera de 90 % et ce jusqu’au mois de juillet. Dès la semaine prochaine, 25 salariés accéderont au dispositif d’activité partielle et sur l’année 2016, notre chiffre d’affaires devrait se voir réduire de 50 % ».

L’entreprise si elle s’adapte au calendrier du vide sanitaire s’inquiète grandement sur le plus long terme en ce qui concerne la reprise de l’activité.

D’une part, sur les volumes d’animaux qui seront en place à la reprise, aujourd’hui, les clients interrogés ne sont pas en mesure d’annoncer leurs besoins (volumes d’animaux) à la reprise en Juillet ce qui rend difficile la préparation de la reprise et qui interroge également sur les niveaux de prix qui seront en vigueur. D’autre part, la principale interrogation demeure sur les modifications de process que vont engendrer les nouvelles mesures sanitaires en vigueur.

L’activité de transport est une interface entre opérateurs de la filière, elle est donc primordiale dans l’établissement des nouvelles mesures sanitaires puisque vecteur de transmission possible du virus.

« Nous n’avons aujourd’hui que trop peu d’informations sur le contenu de ces mesures mais nous savons que nous allons devoir travailler autrement. Nos tournées et leurs nombres vont être modifiés, le process de lavage et de désinfection des camions et des cages doit être repensé et mis en place. Ce sont d’importants changements pour notre structure et surtout des investissements que nous devrons assumer très prochainement ».

Le 5 avril 2016

Crise aviaire : la CCI Mobilisée