Vous êtes ici

Revue de presse du 29 mars 2019

Pour recevoir chaque semaine la revue de presse de la CCI des Landes, abonnez-vous en cliquant ici.

CCI des Landes

CCI des Landes et Expertise

  • La CCI des Landes se professionnalise

    La Chambre de Commerce et d’Industrie des Landes (CCIL) va passer l’année 2019 à se réinventer, pour des raisons budgétaires. Suite aux coupes budgétaires de 600 000 euros en 2018 et à la nouvelle baisse de dotations de 400 000 euros cette année, la chambre consulaire va devoir augmenter son chiffre d’affaires de 19 %. Un « plan de transformation », établi avec les élus et les collaborateurs, est en cours, afin de proposer une approche différente des activités, c’est-à-dire, aller vers le rôle d’expert, plutôt que généraliste, en proposant des prestations plus spécialisées, du recrutement, du coaching, de l’écoconception, du financement.

    La CCIL va créer une direction marketing communication, reprendre les parts que détient l’Igec dans l’École supérieure de management des Landes, afin de ne faire qu’une seule grande école regroupant design, management et numérique. Elle va rentrer dans le capital de l’Estia, école d’ingénieurs en informatique de Bidart, et créer, avec le Crédit agricole, un accélérateur de start-up, dans l’idée du Village by CA, de Bordeaux.

    Sud Ouest, P.14, mardi 26 mars 2019

Landes

Entreprises

  • Nouveaux investissements en vue pour le groupe DRT

    Même s’il attend l’aval de son conseil d’administration, le groupe DRT (Dérivés Résiniques et Terpéniques), qui a basculé dans le giron du groupe Ardian en fin d’année dernière, anticipe l’extension de son siège social à Dax. Le projet prévoirait l’édification de 800 m² de bureaux supplémentaires. Il serait mené pour faire face à un accroissement des équipes supports et opérationnels. “L’arrivée d’Ardian, actionnaire majoritaire au capital de DRT, offre des perspectives de développement importantes”, commente-t-on en interne. D’autres investissements en attente de validation seraient également à l’étude. En attendant, DRT vient d’engager des travaux pour agrandir ses installations de Vielle Saint-Girons. Il est question ici de construire environ 1 000 m² de bâtiments à usage principalement tertiaire. Le chantier a été placé sous la maîtrise d’œuvre du cabinet d’architecture parisien Blézat.

    APS, vendredi 22 mars 2019

  • Le technopôle Agrolandes, veut valoriser les coproduits agricoles et agroalimentaires

    Le technopôle Agrolandes à Haut-Mauco, dédié à l’agriculture et aux agro-industries, souhaite développer la valorisation des co-produits agricoles et agroalimentaires. Ainsi, les viscères et peaux de truites ou de saumons (qui représentent 8 000 tonnes par an dans les entreprises Aqualande, Delmas et Labeyrie) seront transformées en alimentation animale (huile de truite) ou en cosmétologie (par utilisation du collagène) et les jus d’ensilage de maïs ou de lavage de maïs doux, qui représentent plusieurs milliers d’hectolitres, pourront, après concentration, être valorisés par méthanisation (production de gaz pour fabriquer de l’électricité), pour nourrir des insectes, voire utilisés en matériau biosourcé (des fibres textiles, des microalgues, des pots horticoles biodégradables, du matériau pour les imprimantes en 3D).

    Sud Ouest, mardi 26 mars 2019

Enseignement supérieur

  • Mont-de-Marsan : une ville « agréable » et « pas chère » pour étudier

    Sur l’avenue de Canenx, à Mont-de-Marsan, les étudiants de l’École Supérieure de Management des Landes (ESML) et de l’École Supérieure de Design des Landes (ESDL) et de l’École Supérieure du Numérique des Landes (ESNL) évoluent dans un bâtiment vitré, à l’architecture design et épurée. Comme eux, plus d’un millier d’étudiants ont choisi de réaliser leurs études supérieures à Mont-de-Marsan.

    Les raisons en sont variées, mais la grande majorité mettent en avant le cadre de vie très agréable de la préfecture landaise (taille, proximité de l’océan, coût de la vie) et tous s’accordent à dire que les enseignements proposés n’ont rien à envier à ceux des écoles des grandes villes.

    Sud Ouest, mardi 26 mars 2019

Zones d'activité

  • ZAE de Seignosse et Saugnac-et-Muret

    A Seignosse, la Communauté de Communes Maremne Adour Côte Sud lance la troisième phase de viabilisation de la ZAE de Laubian (54 lots sur 12,3ha actuellement), qui prévoit le défrichement de 5,3ha en vue de la délimitation de 6 grands îlots eux-mêmes subdivisables en 3 à 12 lots.

    A Saugnac-et-Muret, la Communauté de Communes Cœur Haute Lande va terminer d'aménager la ZAE Portes des Landes, soit plus de 2ha à viabiliser. Par ailleurs, les plus grands lots de la zone actuelle vont être scindés pour répondre à 5 demandes d'implantation.

    APS, P.3-4, vendredi 22 mars 2019

Emploi Saisonnier

  • 15ème Forum de l'emploi saisonnier à Biscarrosse ce samedi

    La Ville de Biscarrosse organise, avec le concours de l’agence de Parentis-en-Born de Pôle emploi, de la Mission locale, de la Communauté de communes des Grands Lacs, du Point information jeunesse et du dispositif Nomad, la quinzième édition de son Forum de l’emploi saisonnier. Rendez-vous est donc donné ce samedi, de 9 à 12 heures et de 14 à 16 heures, au Centre culturel et sportif de l’Arcanson, à tous les candidats intéressés, munis de leur CV à jour.

    Plus d’une trentaine de partenaires, dont certains ont déjà débuté leurs recrutements, seront présents pour l’occasion et plus de 400 postes à pouvoir ont d’ores et déjà été annoncés. Les profils de postes sont variés et incluent cette année des possibilités dans la grande distribution. Quant aux durées proposées, elles peuvent se poursuivre au-delà de la période estivale.

    Sud Ouest, P.20b, mardi 26 mars 2019

Région

Entreprises

  • 40-33 - Groupe Europlasma : plusieurs repreneurs potentiels, des offres à compléter jusqu’au 8 avril

    Le 25 janvier dernier, le groupe lando-girondin Europlasma - spécialiste des solutions plasma pour la production d’énergie renouvelable et la valorisation de déchets dangereux - et ses filiales étaient placés en redressement judiciaire, avec période d’observation de 6 mois. Depuis, "plusieurs repreneurs potentiels ont manifesté leur intérêt pour tout ou partie des activités du groupe", indique la direction. Et de préciser que "toutefois les dossiers déposés n’étaient pas suffisamment complets en l’état pour être recevables". Lors de son audience du 22 mars dernier, le Tribunal de Commerce de Mont de Marsan a indiqué qu’une nouvelle date de dépôt d’offres recevables avait été fixée au 8 avril prochain, "permettant ainsi aux candidats à la reprise de parfaire leur offre". Le tribunal a planifié une audience au 12 avril "afin de statuer sur les offres qui auront été déposées dans le délai imparti".

    APS, mercredi 27 mars 2019

Industrie

  • Politique régionale de soutien à l'industrie

    A Bordeaux, lors de sa séance plénière, la Région a évoqué la situation de l'industrie en Nouvelle-Aquitaine, rappelant que la politique de soutien à l'industrie régionale était une de ses priorités. Lors de cette session, la feuille de route «Chimie et Matériaux» a été adoptée pour 4 ans, ainsi que le Plan Maryse-Bastié 2022 pour la filière aéronautique, spatiale et de défense. Par ailleurs, la Région a mis en place le prêt à taux zéro pour la création-reprise d'entreprise avec l'Etat et la Caisse des Dépôts.

    La Concorde, P.2, vendredi 22 mars 2019