Vous êtes ici

Revue de presse du 16 novembre 2018

Pour recevoir chaque semaine la revue de presse de la CCI des Landes, abonnez-vous en cliquant ici.

Landes

Commerce

  • Politique intercommunale du commerce au Pays Tarusate

     

    La Communauté de Communes du Pays Tarusate a décidé de se doter d'une politique commerciale locale pour soutenir et dynamiser l'économie locale.  Un observatoire du commerce sera associé à une stratégie de développement en 4 axes : identifier les besoins par un état des lieux, décider d’actions, investir pour soutenir, animer. Ainsi la Communauté de Communes du Pays Tarusate sera compétente pour décider des ouvertures dominicales (en dehors des 5 dimanches légaux par an). Il s’agira aussi d’accompagner techniquement les porteurs de projets et d’aider le commerce local à se battre.

    Sud Ouest, P.24c, samedi 10 novembre 2018

Entreprises

  • Source La Douce reprise par un entrepreneur franco-chinois

     

    Le tribunal de commerce montois a retenu la candidature de l'entrepreneur franco-chinois Patrick Chou pour reprendre l'usine d'eau de source La Douce à Sore. Ce jeune entrepreneur d’une trentaine d’années a décidé de diversifier son activité import-export en tournant son activité vers l’eau minérale dont les besoins sont immenses en Chine. Le tribunal s’étant prononcé tout de suite, le changement de mains de La Douce est immédiat. Mais il faudra un peu de temps pour relancer l’usine, à l'arrêt depuis 8 mois. La reprise de l’activité pourrait intervenir au début de l’année 2019, au plus tard en mars.

    Sud Ouest, samedi 10 novembre 2018

  • Facylities Multi Services va s'agrandir à St-Geours

     

    A Saint-Geours-de-Maremne, Facylities Multi Services (logistique, ingénierie informatique et vêtements professionnels, 4 millions d'euros de CA attendus en 2018, contre 2,4 millions d'euros en 2017) doit s'agrandir, et va créer deux nouveaux bâtiments pour la logistique à Ychoux et Mouguerre. Cette entreprise adaptée emploie 86% de personnes en situation de handicap. Elle participe aux Prix de l'éco Néo-Aquitains, organisés par Sud Ouest, la Banque Populaire, la Région et Kedge BS. Remise des prix mercredi 28 novembre prochain à l’Atrium de Dax.

    Sud Ouest, mardi 13 novembre 2018

  • Soutien à 2 start-ups de l'industrie de la glisse

     

    L’Eurosima (European surf industry manufacturers association), avec ses 180 membres, est une association d’entreprises dont la mission est de soutenir le développement de jeunes entreprises de moins de trois ans. Chaque année, un appel à candidatures permet aux entrepreneurs de présenter leur projet d’entreprise à des professionnels du secteur afin de bénéficier d’un accompagnement personnalisé. Parmi la dizaine de dossiers présentés, deux lauréats ont été sélectionnés par le jury. Pour faire leur choix, les membres du comité de sélection ont analysé la viabilité de l’entreprise, son potentiel de création d’emplois et sa potentialité marché. Les dimensions innovantes et environnementales étaient également deux critères de poids. Une aide à forte valeur ajoutée pour les deux entreprises lauréates, FreshBarrel avec son sac étanche permettant de transporter sa combinaison néoprène et d’offrir une solution de séchage mobile et pratique et Once Skateboard avec ses skates ergonomiques et pédagogiques destinés aux enfants comme aux éducateurs.

    Sud Ouest, mercredi 13 novembre 2018

  • Gourdon Frères va accroître sa capacité de production à Aire sur l’Adour

     

    Spécialisée dans la conception et la fabrication de remorques et de matériel agricole, la société Gourdon Frères prépare l’extension de son usine d’Aire sur l’Adour afin d’accroître ses moyens de production. Au programme : l’édification de 2 500 m² supplémentaires. Le dossier en est au stade des autorisations administratives. Les travaux devraient être engagés dans le courant du premier trimestre 2019.
    Fondée il y a 45 ans, l’entreprise fabrique plus de 150 modèles de remorque dédiés à l’agriculture, aux travaux publics (porte engins) ainsi qu’à l’environnement (remorques citernes), aux activités forestières et d’aménagement/entretien d’espaces verts. L’entreprise, qui dispose d’un bureau d’études (4 brevets déposés), exporte une partie de sa production. Elle emploie une cinquantaine de personnes.

    APS, vendredi 9 novembre 2018

  • Guisnel Distribution prépare une extension de plus de 2 000 m²

     

    La société landaise Guisnel Distribution est une entité du groupe familial breton Guisnel (Siège à Dol de Bretagne, 1 050 salariés, plus de 1 400 véhicules, 18 agences en France, au Portugal et en Belgique, un chiffre d’affaires de plus 70 M€) spécialisé dans le transport routier de meubles, la logistique ou encore la location de véhicules industriels. L’entreprise implantée à Saint-Pierre du Mont (57 personnes) a pour mission d’assurer le transport de meubles en France et en Europe pour les professionnels (fabricants, négociants...) mais aussi pour les particuliers. Après avoir réalisé une première extension de 2 200 m² en 2009, portant la surface au sol des entrepôts à 6 360 m², il est à nouveau question d’agrandir le site avec la construction de 2 169 m² de bâtiments supplémentaires. Le projet consiste notamment à créer 9 nouvelles portes de chargement/déchargement permettant au total de disposer sur une même façade de 18 portes. Les travaux devraient être lancés au début de l’année 2019 pour une livraison attendue au début du second semestre suivant. Le coût de cette extension a été estimé à 1,2 M€.

    APS, vendredi 9 novembre 2018

Digitalisation des entreprises

  • Digitalisation d'exploitation avicole à Pouillon

     

    A Pouillon, Mickaël Dolet-Fayet est éleveur de volailles. Il a choisi de convertir son exploitation au numérique. Depuis, le jeune éleveur sait exactement quand il doit irriguer ses champs et avec quelle quantité d’eau. « Nous avons des logiciels qui permettent une gestion pertinente et efficiente de l’eau. Et donc une réduction des volumes, tout en conservant les mêmes rendements. »

    La start-up bordelaise Ekylibre a créé, il y a trois ans, un logiciel de gestion d’exploitation agricole réunissant tous les modules utiles à l’agriculteur : la traçabilité de chacune de ses interventions – un enregistrement utile lors des contrôles – mais aussi la gestion des stocks, la comptabilité et la relation clients.

    Sud Ouest, dimanche 11 novembre 2018

Thermalisme

  • Thermalisme rime avec innovation

     

    Le thermalisme a créé 900 emplois par an ces trois dernières années en France. La médecine thermale est en pleine croissance et travaille beaucoup sur son image pour la rendre plus attractive. Les Landes, avec ses 19 établissements thermaux, sont une locomotive de l’innovation du secteur. Dax possède à elle seule un Institut du thermalisme depuis 2000 et l’unique hôpital thermal de France, et le Cluster thermal, centre de recherches sur le péloïde et développement de produits de santé. Dax était cette année toute désignée pour accueillir les Rencontres nationales sur le thème de l’innovation. Et les pistes à explorer sont nombreuses : de l’hygiène à la sécurité, de la modernisation des équipements et de la formation des agents à l’adoption de bonnes pratiques liés au développement durable.

    Sud Ouest, mardi 13 novembre 2018

Filière Bois

  • Gestion de la filière bois dans les Landes

     

    Dans les Landes, le manque de matière première pourrait pousser les scieries à prendre des mesures de chômage partiel. Xavier Fortinon, Président du Conseil Départemental des Landes, évoque des difficultés pour les entreprises industrielles du massif forestier, qui pourraient devoir réduire leur activité du fait de la rétention du bois d'œuvre par les sylviculteurs qui évoquent une gestion sur le long terme (26 millions de mètres cubes de bois sur pied et une augmentation des prix de 50% sur 2 ans). Ceci laisse craindre pour la pérennité de cette filière, qui représente, pour le département des Landes, 20 % de l’emploi industriel, soit 3 700 emplois.

    Sud Ouest, jeudi 15 novembre 2018

Région

Transports

  • 17-40-64 - Le transporteur rochelais Hautier reprend le Landais Resano

     

    Fondée à l’aube de la Première Guerre Mondiale, l’activité de transport d’Henri Hautier s’est depuis considérablement développée. Gardant ses racines (et son siège) en Charente-Maritime, Groupe Hautier Transport est aujourd’hui constitué de 6 filiales réparties sur le territoire national. Parmi celles-ci figurent les transports Giacomin (acquise début 2015), qui s’étaient principalement développés dans les Landes, département où Hautier a décidé de se renforcer. Une ambition qui se réalise aujourd’hui par le biais d’une opération de croissance externe, consistant en la reprise de Resano Société Nouvelle. Cette dernière était jusque-là une filiale du groupe Lapègue, basé à Hendaye où se trouve sa holding de tête Filap.

    Le marché conclu par Hautier porte sur l’ensemble des parts sociales de la société Resano, basée pour sa part à Saint-Geours de Maremne et qui emploie une centaine de personnes pour un chiffre d’affaires de quelque 14 M€. S’appuyant sur une flotte de 80 camions-remorques et tracteurs-semis, Resano dessert toute la France en lot complet, demi-lot groupage ou messagerie palettes. Pour le groupe rochelais, l’objectif "est de développer l’activité logistique", explique le cabinet bayonnais Eureka Consulting qui a accompagné la transaction. Pour ce faire, Hautier prévoit d’acquérir dans un second temps 4 000 m² d’entrepôts situés sur la zone d’activités Atlantisud (Saint-Geours de Maremne), à proximité de l’autoroute A63 et actuellement dans le giron de la société sœur Resano Logistique.

    APS, vendredi 9 novembre 2018