Vous êtes ici

Votre Revue de Presse du 4 mai 2018

Pour recevoir chaque semaine la revue de presse de la CCI des Landes, abonnez-vous en cliquant ici.

Landes

Commerce

  • Mont-de-Marsan : Ouverture des Halles de la Madeleine en juin

    Les Halles tant attendues et encore en travaux, gérées par la société Biltoki, doivent ouvrir début juin. On retrouvera les stands de la boucherie Dartiguelongue, la crèmerie de Fabien Lanave, La P’tite boulangerie d’Arnaud Chevalier, la poissonnerie Les Perles de l’océan de Mickaël Bonnet, le caviste et bar à vins Lacabe et Jack de Romuald Jacinto, le Café des halles de Biltoki et le primeur Cédric Peter. Les halles seront fermées le lundi, ouvertes du mardi au jeudi de 8 à 14 heures, le vendredi et samedi de 8 à 14 heures et de 17 à 22 heures et le dimanche de 8 à 14 heures.

    Sud Ouest, P.19, samedi 28 avril 2018

Entreprises

  • Mécalandes vise les métaux durs

    A Saint-Martin-de-Seignanx, Mécalandes (mécanique de précision et outillage, 2,5 millions d'euros de CA et 15 salariés), sous-traitant aéronautique de rang 2 et œuvrant aussi pour des clients de l'agroalimentaire ou du médical, oriente son activité vers les métaux durs, moins concurrencés, tels que l'inox et le titane. Forte de son bureau d'études CND, l'entreprise propose un contrôle des pièces par magnétoscopie ou ressuage.

    Les Echos, jeudi 26 avril 2018

  • Zodiac consolide Anonym

    A Hossegor, Anonym (fabricant de paddles) vient d'être racheté par Zodiac Nautic qui souhaite étendre sa gamme avec des engins de glisse gonflables. Cette consolidation signe le retour de Zodiac Nautic 3 ans après avoir bu la tasse et sa reprise par 3 associés. Depuis, le chiffre d'affaires a triplé pour atteindre 50 millions d'euros annuels, et l'entreprise a gagné de l'argent au 1er trimestre, une première en 11 ans.

    Les Echos, mercredi 02 mai 2018

Agroalimentaire

  • Maïsadour recrute des techniciens de maintenance

    Le groupe coopératif Maïsadour (6.000 salariés employés dans la région) souhaite recruter 10 à 12 techniciens de maintenance pour ses différents sites industriels et agroalimentaires. Pour l’occasion, il propose recrutement et formation, en partenariat avec l’IFRIA (institut de formation de la branche alimentaire) de Nouvelle Aquitaine. Il s’agit d’une formation en apprentissage, ouverte aux titulaires d’un baccalauréat, qui se fait en deux ans et permet d’obtenir un BTS (Brevet de technicien supérieur) de maintenance industrielle, une qualification de niveau III.

    « Dans l’agroalimentaire il y a des métiers en forte tension, indique Vincent Chérel, Directeur de l’IFRIA Nouvelle Aquitaine. D’où cette demande du groupe Maïsadour, permettant de former, dès juin prochain, les techniciens qualifiés, puis de les recruter à l’issue de la formation. » « Au-delà de la demande de Maïsadour, confie M. Chérel, il est envisagé à très court terme (d’ici un à deux ans) d’ouvrir la formation à d’autres entreprises de la filière alimentaire du Sud Aquitaine (Soléal, Bonduelle, Lindt, Labeyrie, Candia…) » Un signe que les débouchés de la filière agroalimentaire sont toujours importants dans notre région.

    Sud Ouest, mercredi 2 mai 2018

Start-up

  • Assistance au take-off à Moliets

    A Moliets, Kevin Lestrade espoir du surf devenu ingénieur, a lancé sa start-up By the wave et lève des fonds pour commercialiser son invention : une assistance au take-off qui est une aide « électronique » pour apprendre aux débutants à se lever au bon moment. « Nous avons une boutique en ligne et nous avons mis nos produits sur le marché. Nos cibles sont les écoles de surf, les surf-shops, et les particuliers, de niveau débutant à intermédiaire. »

    Sud Ouest, lundi 30 avril 2018

Infrastructures

  • Mont-de-Marsan : le dernier tronçon du boulevard Nord ouvrira avant la Madeleine

    Les 2,3 kilomètres du deuxième tronçon du boulevard nord, reliant l’avenue Rozanoff à celle de Morcenx, sont à 75% terminés. Le délai de livraison du 15 juin pourra être tenu. Ne reste plus qu’à réaliser les raccordements de voies, poursuivre la plantation de pins parasol, finir de clôturer, finaliser l’enrobé, prolonger le réseau d’éclairage public et créer le parking et la nouvelle entrée des jardins familiaux, comme le carrefour à feux de l’entrée de la base aérienne.

    Sud Ouest, vendredi 27 avril 2018

     

Concours

  • Un drone pompier 100% landais

    A Biscarrosse, dans l’atelier de recherche et développement de leur société Standing Innovation, Jacques Pitoux et Pierrick Duret travaillent à la fabrication d’un drone permettant d'éteindre les débuts ou reprise d'incendie. L’engin est muni de 6 moteurs et d’une nacelle équipée de 2 caméras ; l’une vidéo pour le contrôle et le pilotage du drone et l’autre, thermique, qui localise la zone à risque. Le drone peut envoyer les coordonnées GPS à l’équipe au sol s’il y a un danger imminent de reprise de feu. Il est présenté en ce moment au concours Lépine dans la catégorie Nouvelles technologies au hall 2.1 de la Foire de Paris, Porte de Versailles.

    Sud Ouest, vendredi 27 avril 2018

  • Concours pour la restructuration et l’extension de deux lycées landais

    Le Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine lance deux consultations de concepteurs pour l’attribution des marchés de maîtrise d’œuvre concernant la restructuration et l’extension de deux lycées landais.
    A Saint-Paul lès Dax, le lycée Haroun Tazieff doit bénéficier d’une restructuration concernant 2 500 m² de ses locaux, les surfaces à créer étant d’environ 3 000 m². A Morcenx, pour le lycée Jean Garnier, les surfaces à restructurer sont d’environ 5 000 m², les surfaces à créer représentant quelque 2 000 m². Pour ce dernier établissement, une tranche optionnelle prévoit la construction de 700 m² supplémentaires dédiés au centre de formation d’apprentis des industries du bois.
    Pour chacun de ces deux marchés de maîtrise d’œuvre, 3 équipes au maximum seront sélectionnées sur dossier pour participer au concours restreint sur esquisse. Les candidatures doivent être adressées, soit par voie électronique (demat-ampa.fr), soit auprès de la direction de la commande publique de la Région, pour le 28 mai prochain

    APS, vendredi 04 mai 2018

Région

Filière Viticole et emploi

  • Etude sur la filière vin en Nouvelle-Aquitaine

    L'Insee et la Direction Régionale de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Forêt de Nouvelle-Aquitaine ont présenté une étude sur la filière vin en Nouvelle-Aquitaine. Avec 14.000 établissements et 54.100 employés (43.800 sont salariés et 10.300 non-salariés) la filière est la première pourvoyeuse d’emplois dans la région notamment par son besoin en main-d’œuvre. Les activités connexes dont l’entreprise Grégoire, le géant mondial des machines à vendanger ou les nombreux tonneliers sont également étudiées Les rémunérations des divers acteurs sont globalement plus élevées que dans le reste de l'agriculture et la plupart des centres de décision sont locaux.

    Sud Ouest, vendredi 27 avril 2018