Vous êtes ici

Revue de presse du 29 juin 2018

Pour recevoir chaque semaine la revue de presse de la CCI des Landes, abonnez-vous en cliquant ici.

CCI des Landes

Communiqué

  • La Chambre de Commerce et d’Industrie solidaire des entreprises sinistrées

     

    La Chambre de Commerce et d’Industrie des Landes a décidé d’accompagner les entreprises landaises durement touchées par les inondations, qui sont survenues ces derniers jours dans le département des Landes.

    Le 05 58 90 95 03 est en place pour les entreprises affectées par cette situation exceptionnelle pour une prise en compte rapide de leur demande. Ce numéro d’urgence est destiné aux commerçants, prestataires de services et industriels, inscrits au Registre du Commerce et des Sociétés des Landes. Un conseiller d’entreprise s’engage à venir les rencontrer ou les recevoir sous 48 heures pour les accompagner dans leurs démarches.

    Communiqué de presse du mercredi 27 juin 2018

Landes

Entreprises

  • 102 M€ d’investissements pour la division Emballages du groupe Gascogne

     

    Le groupe landais Gascogne, opérateur multi-spécialiste du bois et principal acteur de la filière en France, vient de publier son document de référence 2017 et détaille le programme d’investissements de 110M€ envisagé pour la période 2018-2021, dont 8 millions pour la division bois et 102 millions pour la division emballages. Il est ainsi prévu de consacrer “un peu plus de 60 M€ à la papeterie de Mimizan” dont la direction souligne qu’elle est bien “l’activité la plus capitalistique du groupe et à ce titre capte 50 à 60% des investissements”. Ce plan sera financé à hauteur de 50 M€ par les nouveaux financements mis en place fin 2017.

    APS, vendredi 22 juin 2018

  • Scieries des Landes de Gascogne veut une nouvelle usine à Lesperon : 10 à 15 M€ à investir

    A Lesperon où elle est déjà implantée, la société Scieries des Landes de Gascogne (17 personnes, environ 4,6 M€ de CA), spécialisée dans la production de planches de bois pour la fabrication de palettes, prévoit de se doter d’une scierie moderne, afin de doubler sa capacité de production. Le projet, qui en est à ses tous premiers balbutiements, se traduirait principalement par la construction d’un nouveau bâtiment industriel de plus de 8 500 m², au sein de la zone d’activités économiques de Charlot, à proximité de l’échangeur n° 13 de l’A63. Le futur équipement sera équipé de 6 séchoirs, mais aussi d’une chaudière biomasse qui utilisera une partie des sous-produits de la scierie.

    La mission de maîtrise d’œuvre a été confiée à l’architecte bordelais Marc Ballay. Les esquisses sont en cours de réalisation. Les demandes d’autorisations administratives devraient être déposées d’ici la fin de cette année. Les travaux pourraient être engagés dans le courant du second semestre 2019. La durée du chantier a été estimée à un an et demi. L’investissement, qui "permettra d’ancrer l’activité de l’entreprise dans l’avenir", devrait être compris entre 10 et 15 M€, avec à la clef 5 emplois supplémentaires dès l’ouverture.

    APS, vendredi 22 juin 2018

  • Ombrières solaires : Labeyrie va équiper son site de Came

     

    La société landaise Labeyrie (groupe Lur Berri) a déjà fait appel à la société héraultaise Quadran (groupe Direct Energie) pour équiper d’ombrières photovoltaïques son site de Saint-Geours de Maremne. Un autre contrat concernant une opération similaire a été passé avec le même opérateur pour installer 2 600 m² de panneaux photovoltaïques, toujours en ombrières, cette fois dans l’environnement de l’usine dont dispose l’entreprise agroalimentaire à Came, dans les Pyrénées-Atlantiques. Avec une puissance installée d’environ 500 kWc, l’installation produira annuellement 594 MWh. La demande de permis de construire vient d’être déposée. La maîtrise d’œuvre a été confiée à l’architecte toulousain Sylvain Vallot. A Came, Labeyrie emploie 240 personnes à la production de foie gras et autres spécialités à base de canard gras.

    APS, vendredi 22 juin 2018

Energies vertes

  • De l’énergie issue des cantines et des grandes surfaces

    A Aire-sur-l’Adour, Xavier Labat est devenu un spécialiste de la valorisation des déchets organiques et végétaux. Grand méthaniseur de déchets de bois et de diverses matières organiques, il en collecte 50 000 tonnes par an, dans le triangle Bayonne-Bordeaux-Toulouse, pour produire du gaz qui fournit 1,3 mégawatt/heure, soit les besoins d’une ville de 10 000 habitants.

    Il s’est récemment spécialisé dans les biodéchets, les excès des usines agroalimentaires, des cantines et des cuisines collectives et les produits alimentaires des grandes surfaces qui ont dépassé la date limite de consommation. Une matière que les Grandes et Moyennes Surfaces et les cuisines collectives sont, aujourd’hui, dans l’obligation de valoriser.

    Sud Ouest, lundi 24 juin 2018

Environnement & Littoral

  • Zéro poubelle au Cap de l’Homy

     

    Jusque-là, Eco-Emballages s‘était associé au label Pavillon Bleu, pour inciter les communes du littoral à installer un dispositif de tri ; les poubelles étaient présentes sur tous les sites labellisés, afin de faciliter la contribution de chacun à la préservation des ressources naturelles. Jusqu’à ce que Vieux-Boucau ne lance une démarche carrément inédite, son opération « Plage sans poubelle » consistant à exiger des visiteurs un comportement civique : « J’arrive avec mes déchets, je repars avec ! » Ainsi, après Vieux-Boucau, la plage de Lit-et-Mixe dans les Landes veut exiger de tous un comportement civique. Une responsabilisation des touristes, pour une plage plus propre, plus écolo. Ils en seront les premiers bénéficiaires.

    Presselib, lundi 25 juin 2018

Région

Export

  • La Région soutient les entreprises à l'export

    Lors des World Connections de Bordeaux, Biarritz, Poitiers et Limoges, la Région Nouvelle-Aquitaine a présenté ses nouveaux dispositifs pour soutenir l'export, avec ses partenaires : Business France, Bpifrance, CCI International Nouvelle-Aquitaine, etc. Les efforts concernent quatre pays : les Etats-Unis, la Chine, l'Allemagne et le Royaume-Uni. Des prix ont été remis aux entreprises particulièrement brillantes à l'export.

    Sud Ouest, jeudi 28 juin 2018 (P.10)

Travail

  • Contrôles du travail en Aquitaine

    L'Urssaf Aquitaine a réalisé 13,35 millions d'euros de redressements en 2017, suite à 152 actions de lutte contre le travail illégal. Le BTP est le secteur le plus touché, surtout en Gironde et dans les Pyrénées-Atlantiques, l'hôtellerie, la restauration, le commerce et les manifestations sportives et culturelles. Plus de 3.400 actions de prévention ont été menées en 2017. Les équipes sur le terrain ont été renforcées pour 2018.

    Sud Ouest, mercredi 27 juin 2018 (P.9)

Filière viticole

  • Du vin sous les mers

    A La Teste-de-Buch, Franck Labeyrie, viticulteur indépendant, a immergé lundi dernier 30.000 bouteilles de vin dans les eaux du bassin d'Arcachon. Ce processus permet selon lui d'enrichir les vins. « L’eau permet des conditions de conservation optimales, la température est stable, on évite les chocs thermiques, il n’y a pas de souffrance à la lumière, mes taux d’oxygène sont réduits ainsi que les phénomènes anti-oxydatifs. Après un an de maturation sous-marine, des notes iodées enrichissent les blancs et l’immersion permet aux rouges d’homogénéiser et d’accélérer le processus de vieillissement.    Ce marché intéresse particulièrement les clients asiatiques.

    Sud Ouest, mercredi 27 juin 2018 (P.10-11)