Vous êtes ici

Revue de presse du 28 septembre 2018

Pour recevoir chaque semaine la revue de presse de la CCI des Landes, abonnez-vous en cliquant ici.

Landes

Commerces & Centres-Villes

  • Dax : un plan pour refaire battre le cœur de la ville

     

    Mardi dernier, les partenaires institutionnels (professionnels du logement, association des commerçants, chambres consulaires, Banque des territoires, Conseil départemental…) et la Ville de Dax ont signé la convention cadre pluriannuelle Action cœur de ville pour lancer ce chantier qui devrait durer jusqu’en 2024. Concrètement, il s’agit, à travers ce plan d’initiative gouvernementale, de « remédier à la crise des centres-villes », selon Élisabeth Bonjean, Maire de Dax et Présidente d’agglomération « Une reconquête à la fois urbaine, économique et sociale ».

    De nombreux chantiers déjà en cours ou sur le point de démarrer s’intègrent dans ce plan de développement : restructuration des Halles, réhabilitation du stade Maurice-Boyau, construction d’une médiathèque, réfection des rues du plateau piétonnier… D’ailleurs, la commune de Dax a intégré ce programme avec des objectifs clairs pour le centre-ville, à savoir réhabiliter le bâti ancien, restructurer et moderniser les commerces et « instaurer une fiscalité appropriée ». Bref, poursuivre le travail entrepris avec le soutien de tous les acteurs institutionnels.

    Sud Ouest, mercredi 26 septembre 2018

Entreprises

  • Gascogne Flexible se développe à Dax

     

    A Dax, Gascogne Flexible a présenté mardi dernier une machine pilote de 200.000 euros qui permettra de faire des économies considérables de temps et de matière première pour effectuer des tests et des calages avant une production industrielle sur les machines de l'usine. Elle servira aussi au pôle de recherche et de développement pour travailler sur de nouveaux types d’emballages novateurs. Acteur européen majeur dans les emballages, Gascogne Flexible emploie 245 personnes dans son usine de Dax.

    Sud Ouest, P.12, mercredi 26 septembre 2018

  • Les Etablissements Labadie vont étoffer leur outil industriel à Gibret

     

    Spécialisée principalement dans la fabrication et l’installation de matériel agricole destiné à l’élevage et l’abattage de palmipèdes à foie gras (80% de son activité), la société Etablissements Labadie (une quinzaine de personnes, 2 M€ de CA) travaille à la mise en place d’une nouvelle organisation industrielle sur son site de Gibret, dans les Landes. Il est notamment prévu le réaménagement d’un bâtiment agricole de 800 m² attenant aux installations actuelles, qui sera dédié à la création d’un atelier de découpe et de pliage. Autre volet du programme : l’extension de 600 m² des locaux existants pour la partie administrative. "Avec ce nouvel outil, nous allons pouvoir travailler en même temps sur plusieurs produits différents", précise Fabrice Labadie, gérant avec son père de la société familiale. La maîtrise d’œuvre de l’opération a été placée entre les mains de l’architecte Céline Bagnoud, installée à Tosse (40). Le chantier, confié à DL Construction, devrait être engagé avant la fin de cette année pour une livraison à l’été 2019. L’investissement avoisinera le million d’euros. 2 à 3 postes sont à pourvoir.
    Créée en 1972, la société a mis au point en 2012 une cage d’élevage de 4 places en inox ou en acier galvanisé, permettant de répondre aux nouvelles contraintes et normes en vigueur. Elle est aussi en train de concevoir de nouvelles machines d’élevage qui feront l’objet de dépôts de brevet. Par ailleurs, fin 2017, Labadie s’est diversifiée en créant la marque Lo Design, spécialisée dans le mobilier urbain (fabrication sur mesure de meubles en acier et inox, de garde-corps, d’escaliers…). La PME produit également des protections de tracteurs forestiers qui représentent environ 12% de son chiffre d’affaires.

    APS, vendredi 21 septembre 2018

Agroalimentaire

  • Antarctic Foods Aquitaine redémarre à Ychoux

     

    A Ychoux, la société Antarctic Foods Aquitaine (surgélation de légumes, 40 salariés) a investi 3,5 millions d'euros suite à un incendie d'origine accidentelle survenu en juin 2017. Ces investissements devraient permettre d’augmenter la production à 40 000 tonnes par an (contre 28 000 maximum auparavant) et d’embaucher une quinzaine de salariés supplémentaires.

    Antarctic Foods organise, le 11 octobre prochain, une journée portes ouvertes sur son site d’Ychoux. « Après cette année horrible que nous avons vécue, explique M. Dejonghe, le PDG, nous voulons inviter et remercier tous ceux qui nous ont permis de continuer, nos salariés et aussi les autorités, et puis montrer à tous quels sont nos produits et comment nous travaillons.»

    Sud Ouest, lundi 23 septembre 2018

  • Bonduelle a fêté ses 40 ans à Labenne

     

    A Labenne, l'usine Bonduelle (transformation de légumes, 57 permanents, 300 saisonniers) a fêté son quarantième anniversaire. L’usine de Labenne a été ouverte en 1978 avec une mono activité autour du maïs. Dix ans plus tard, les haricots verts viennent compléter la gamme. En 2005, Bonduelle crée Soléal avec trois coopératives du Sud-Ouest, dans le but de développer et pérenniser la filière dans la région, permettant à chacun de bénéficier de l’expertise de l’autre, d’optimiser les coûts de production et de créer des synergies.

    Aujourd’hui, Bonduelle représente plus de 1 000 tonnes de maïs et de 150 tonnes de haricots verts traitées quotidiennement, tout au long de la saison, entre juin et octobre. Avec 57 employés permanents et plus de 300 saisonniers, l’usine Soléal Bonduelle est un des plus gros pourvoyeurs d’emploi sur la commune depuis quarante ans.

    Sud Ouest, mercredi 26 septembre 2018

FILIERE GRAS

  • Crises aviaires : le Modef appelle à « tirer les leçons » des années passées

     

    Lundi dernier, le Mouvement de défense des exploitants familiaux (Modef) a proposé à la Chambre d’Agriculture, une motion sur la filière palmipèdes gras à l’assemblée une motion appelant à « tirer les leçons » des crises aviaires.

    À l’arrivée de l’automne, le sujet paraît incontournable. Aussi, le syndicat appelle à la maîtrise des volumes, « bénéfique tant sur le plan sanitaire qu’économique ». Ses responsables commencent par rappeler qu’un nombre important « de prêts-à-gaver entrent dans les Landes pour y être gavés ». Un « risque non négligeable dans la diffusion des virus selon eux ».

    En conséquence, ils réclament que la filière gras monte en gamme et prônent un développement « en cohérence avec cette stratégie », sans surproduction. Dans cette motion, le Modef se pose aussi en défenseur des élevages en plein air, « qui font la notoriété et garantissent un niveau de qualité de nos palmipèdes », et appellent la Chambre d’agriculture à en faire de même. 

    Sud Ouest, lundi 24 septembre 2018

Région

Filière Bois

  • Plan tempête pour la filière forêt-bois régionale

     

    A l'occasion de son assemblée générale vendredi 21 septembre dernier, le syndicat des sylviculteurs du Sud-Ouest est revenu sur la tempête Klaus de janvier 2009 et des enseignements qu'il fallait tirer sur la gestion de l'après-tempête. Un nouveau plan national de gestion de crise tempête pour la filière forêt-bois a été présenté ce même vendredi par l'Etat.

    Sud Ouest, samedi 22 septembre 2018

Infrastructures portuaires

  • Port de Bordeaux menacé

     

    A Bordeaux, le grand port maritime inquiète : le transport mondial de conteneurs MSC a annoncé son départ en mai et BAT, responsable de la maintenance verticale, est en redressement judiciaire... Cette dernière activité devrait être reprise en direct par les services du port le 17 octobre prochain. Patrick Seguin, président de la CCI Bordeaux Gironde, craint un blocage total du port. Trois audits sont en cours. Un rapprochement avec le port de La Rochelle est à l'étude. La Région pourrait s'engager, mais avec l'aide de l'Etat. Le maire de La Rochelle ne veut pas de la régionalisation des ports.

    Sud Ouest, mardi 25 septembre 2018

Appel à projets

  • Appel à projets eurorégion

     

    L'eurorégion Nouvelle-Aquitaine Euskadi Navarre lance un appel à projets en vue de dynamiser et développer la coopération entre les acteurs des trois territoires dans le cadre des objectifs prioritaires du plan stratégique eurorégional 2014-2020 (aéronautique/spatial, ITS, santé/biosanté, agriculture et industrie agroalimentaire, énergies renouvelables, ressources marines et du littoral, forêt, bois et construction durable). Limite de dépôt des dossiers : 31 octobre 2018.

    L’Écho, P.3, mardi 25 septembre 2018