Vous êtes ici

Revue de Presse du 22 juin 2018

Pour recevoir chaque semaine la revue de presse de la CCI des Landes, abonnez-vous en cliquant ici.

CCI des Landes

Alerte

  • Le gouvernement abandonne les TPE/PME, pénalise les territoires et sacrifie les CCI

    En annonçant la position de raboter la TFC (Taxe pour Frais de Chambre) perçue par le réseau des CCI, de 100 millions par an, sur les 4 prochaines années, le gouvernement ne tient pas parole et met en péril l’avenir économique des territoires et l’appui aux entreprises. Un arbitrage brutal et incompréhensible dénoncé par les 15 présidents des CCI de Nouvelle-Aquitaine (tous chefs d’entreprise bénévoles) réunis en AG régionale jeudi 21 juin à Bordeaux.

     Mobilisés pour participer à l’effort de diminution de la dépense publique et à œuvrer à la baisse des prélèvements obligatoires, le réseau demandait simplement du temps pour échelonner ces efforts et les amortir sans casser totalement l’outil de proximité que sont les CCI.

     Plusieurs études confirment qu’un euro de taxe versé à une CCI, qui l’investit dans l’accompagnement des entreprises, produit 10 euros de richesse sur son territoire. Comment ne pas être en colère face à cette décision qui pénalise les TPE-PME ? La taxe payée par les grandes entreprises permet en effet d’offrir des services aux petites qui en ont vraiment besoin et qui n’ont pas de ressources internes. C’est en totale contradiction avec les objectifs de la loi PACTE (Plan d’Action pour la Croissance et la Transformation des Entreprises) qui vise à faire grandir les entreprises. Comment ne pas être en colère par cette décision qui aggrave la fracture territoriale ?

    Une réunion de crise est prévue le 5 juillet prochain à Bordeaux.

    Communiqué de presse, jeudi 21 juin 2018

Assemblée Générale

  • Développement économique dans les Landes

    A Dax, Philippe Jacquemain a présidé lundi dernier l’Assemblée Générale de la CCI des Landes. Il a présenté un contexte économique favorable dans le département où il y a « un réel dynamisme économique ». Il a également été question du programme régional Export et de l’accompagnement proposé par CCI International aux entreprises qui souhaitent mieux vendre à l’international.

    Sud Ouest, mardi 19 juin 2018 (P.15)

Appui aux entreprises

  • Aides aux entreprises landaises

    A Saint-Julien-en-Born, la CCI et la CMA ont fêté les 20 ans d'Entreprendre dans les Landes (action dédiée aux porteurs de projets désireux de reprendre une entreprise artisanale, commerciale, industrielle ou de services) avec 800 prêts d'honneur accordés à hauteur 827.000 euros ces 3 dernières années.

    Sud Ouest, mardi 19 juin 2018 (P.15)

Landes

Entreprises

  • Wavelandes veut créer un centre d’entraînement et de loisirs dédié au surf

    Créée fin 2015 par 5 associés, la société landaise Wavelandes (siège à Saint-Julien en Born) planche sur la création à Castets d’un centre de loisirs et d’entraînement dédié à la pratique du surf. Le projet porte sur l’aménagement d’un parc disposant d’un bassin aquatique de 25 000 m² et d’un lagon attenant de 12 000 m². La technologie retenue pour la création de vagues artificielles allant de 50 cm à plus de 2 mètres sera la nouvelle génération du système The Cove, développé par la société Wavegarden. Cette nouvelle version de The Cove permettrait de créer 9 fois plus de vagues avec 6 fois moins d’énergie et 2 fois moins d’eau, ce qui rendrait possible la formation de 1 000 vagues par heure, dont il sera possible de régler la fréquence, la puissance et la typologie. Les initiateurs du projet mettent un point d’honneur à vouloir mener un projet exemplaire en matière environnemental, éducatif et sportif.

    Ce parc, qui sera une vitrine technologique et écologique, sera également équipée d’une piscine de 600 m², de plus de 4 000 m² de bâtiments en bois (disposant pour la plupart de toitures végétalisées), d’ombrelles photovoltaïques sur les parkings mais aussi de salles de séminaires, espace de restauration, espace bien-être et salles de sport. Un soin tout particulier sera apporté à l’aspect paysager notamment avec l’aménagement de dunes pour une meilleure intégration dans le site.
    Le dossier en est au stade des autorisations administratives. Dans le meilleur des cas, le futur centre pourrait être opérationnel à l’horizon 2020–2021. Des discussions sont en cours avec les instances fédérales en vue notamment d’y installer un pôle de formation pour la fédération nationale de surf et servir de camp d’entraînement pour les athlètes de haut niveau. Des négociations sont également menées avec les différents investisseurs (institutionnels et privés), sachant que l’investissement a été estimé à 40 M€, avec à la clef la création de 200 emplois (directs et indirects). L’Aquitaine pèse 70% des 2,5 milliards d’euros que représente l’économie des sports de glisse au plan national.
    APS, lundi 18 juin 2018

     

Littoral

  • La préservation du littoral est-elle menacée par la loi Élan ?

     

    La loi relative à l’aménagement, la protection et la mise en valeur du littoral, dite loi Littoral, date de 1986. La loi Élan – acronyme d’Évolution du logement et aménagement numérique –, qui a été adoptée par l’Assemblée Nationale la semaine dernière, ouvre largement le champ des possibles. Elle concerne donc aussi, à travers le logement, l’urbanisme sur la façade maritime. C’est au cours de son examen que des amendements visant à assouplir la loi Littoral ont été proposés et votés, à l’issue du travail d’un groupe d’élus transpartisan. C’est donc l’aménagement des espaces libres entre les parcelles dans les villages qui est facilité. Ce sont des terrains déjà viabilisés qui vont permettre d’économiser du foncier ailleurs.

    Sud Ouest, lundi 18 juin 2018

Région

FILIERE GRAS

  • Foie gras menacé outre-Manche

    Le Brexit devrait permettre à terme au Royaume-Uni d'interdire les importations de foie gras. Ayant interdit la production de foie gras sur son sol en 2000, Londres fait face à une opinion publique favorable à 77% à l'interdiction d'importation, avec le bien-être animal comme premier argument. Depuis 2013, les importations de foie gras du Royaume-Uni sont passées de 1,1 million à 600.000 livres annuelles (un peu plus de 100 tonnes importées l'an dernier). 98% du foie gras de canard importé vient de France.

     Les Echos, lundi 18 juin 2018

Ferroviaire

  • Ouverture d’une ligne ferrée à grande vitesse Bordeaux-Bruxelles

    La compagnie franco-belge Thalys (60% SNCF, 40% SNCB) a annoncé le lancement l’année prochaine d’une liaison ferrée grande vitesse devant relier directement en Bordeaux et Bruxelles 4 heures. Cette ligne estivale (du 29 juin jusqu’à fin août) sera exploitée une fois par semaine, le samedi, avec une capacité de 371 places par trajet. Il y a 2 mois, Liséa, SNCF Réseau, Eurotunnel et High Speed 1 ont annoncé une volonté commune de créer et exploiter une ligne Bordeaux-Londres en 5 heures à horizon de 2 ou 3 ans.

    APS, mercredi 20 juin 2018

Tourisme

  • Davantage de touristes en Nouvelle-Aquitaine

    En 2017, 28,1 millions de touristes ont choisi la Nouvelle-Aquitaine comme destination pour leurs vacances, ce qui en fait la première destination de vacances des Français. La Nouvelle-Aquitaine a enregistré des hausses de touristes venus de l'étranger au cours des cinq premiers mois de l'année : Israël (+46%), Japon (+26%), Argentine (+21%), Australie (+19%) et Royaume-Uni (+15%). Le comité régional du tourisme lance la deuxième saison de sa chasse aux trésors, ou géocaching. Il espère dépasser les 700.000 joueurs, contre 280.000 l'an passé.

    Sud Ouest mardi 19 juin (p.10)

Événement à venir

  • Bordeaux remporte l’organisation de la RoboCup 2020

    A l’occasion de la RoboCup 2018 (du 18 au 22 juin à Montréal), le comité international qui préside la compétition vient de choisir Bordeaux comme ville hôte pour accueillir la 24ème édition du 23 au 29 juin 2020. La candidature, qui avait été lancée en mai 2017, a été portée par la Fédération Française de robotique, la Région Nouvelle-Aquitaine, Bordeaux Métropole, l’Université de Bordeaux, le cluster Aquitaine Robotics mais aussi par Bordeaux INP ou encore le rectorat de Bordeaux. La RoboCup, qui "est l’une des compétitions internationales de robotique la plus complète et complexe au monde”, représente pour Bordeaux et la France "une occasion formidable de démontrer la qualité des équipes de recherche françaises dans le domaine de la robotique et plus largement de l’intelligence artificielle” est-il indiqué dans un communiqué.

    L’événement rassemble chaque année quelque 450 équipes de chercheurs, étudiants, entreprises issues d’une quarantaine de pays. 40 000 visiteurs font le déplacement pour assister au spectacle des 5 000 robots qui s’affrontent dans différentes disciplines. Pour organiser ce rendez-vous d’envergure mondiale, 2 M€ seront nécessaires. Les retombées sur l’économie locale sont, quant à elles, estimées entre 7 et 15 M€ selon les années.

    APS, mardi 19 juin 2018