Vous êtes ici

Revue de presse du 20 octobre 2017

Pour recevoir chaque semaine la revue de presse de la CCI des Landes, abonnez-vous en cliquant ici.

CCI des Landes

Événement à venir

  • Dixième Semaine des Entrepreneurs Landais

    Du 13 au 17 novembre, la CCI des Landes organise la 10ème édition de sa désormais célèbre Semaine des Entrepreneurs Landais. Au programme, des ateliers et conférences pour comprendre les nouvelles tendances de vos métiers.

    Des commerces connectés aux innovations en matière de restauration en passant par le bien-être en entreprise, tous les sujets tendances seront exposés et débattus par des spécialistes pour comprendre ce que seront les entreprises de demain.

    Tout le programme ICI

Landes

Savoir-Faire

  • Hagetmau, c’est encore et toujours le savoir-faire landais

    Au fil des éditions, la Fête de la chaise est devenue un moment essentiel pour les entreprises et le monde économique du territoire d’Hagetmau et de son canton. Cette année, la municipalité s’est rapprochée de la Chambre de Commerce et d’Industrie des Landes pour donner un souffle nouveau à cette manifestation conçue comme la fête des savoir-faire landais. Car au-delà de la vente, l’ambition est aussi de permettre aux entreprises de sensibiliser les visiteurs à la diversité et à la qualité de l’offre industrielle et artisanale landaise.

    Ainsi, une cinquantaine d’exposants ont pris le temps de montrer leur façon de travailler, leur matière première et leur envie de se renouveler lors de la douzième édition de la Fête de la Chaise qui s’est tenue à Hagetmau le week-end dernier. Il fallait voir ce qui se fait aujourd’hui en matière d’aménagement, de décoration de l’habitat et de mise en valeur du savoir-faire des artisans et entreprises locales.

    Sud Ouest, mardi 10 octobre et lundi 16 octobre 2017

    Presselib, vendredi 13 octobre 2017

Entreprises

  • A Tarnos, le laminoir des Landes est prêt à lancer sa production

    À l’intérieur de l’imposant hangar planté à proximité de l’embouchure de l’Adour, les premiers essais devraient débuter en décembre pour un lancement de la production début 2018. Le cap des 400 000 tonnes de tôles fortes produites, qui correspond à la vitesse de croisière envisagée du site, devrait être atteint fin 2018, début 2019. Ces bonnes nouvelles sont la conséquence du rachat du site, début 2017, par le sidérurgiste espagnol Hierros Añon (60 %) et le groupe suisse Sipro Stahl (40 %) à l’italien Beltrame.

    Sur le front de l’emploi, les nouveaux actionnaires ont recruté, pour le moment, une vingtaine de salariés expérimentés. Une dizaine d’autres devraient les rejoindre en décembre. Au terme de la montée en charge, 93 emplois sont prévus. Les dirigeants ont déjà contacté Pôle emploi et la Région Nouvelle-Aquitaine pour les aider à boucler ces recrutements. Ils comptent établir des partenariats avec des établissements de formation technique et professionnelle.

    Sud Ouest, vendredi 13 octobre 2017

    Presselib, mercredi 18 octobre 2017

Distinction

  • Seignosse : le Pôle culinaire de Macs a reçu un label qualité

    Avec 1,2 million de repas servis chaque année, soit 6 200 chaque jour, le Pôle culinaire de la Macs, a obtenu la Charte Agores, portant notamment sur les circuits courts de distribution, la qualité, l’information du consommateur, la santé et la sécurité du personnel. La Macs est la première collectivité en France à signer cette nouvelle charte, qui engage et honore tout un système.

    Sud Ouest, mardi 17 octobre 2017

Energies vertes

  • Méthalandes se tourne vers Adour Méthanisation pour valoriser ses déchets

    Xavier Labat, d’Aire-sur-l’Adour, qui est dans la valorisation des déchets depuis 25ans a été contacté fin juillet par Pierre Dispan de Floran, ingénieur développement d’Eneria pour essayer de trouver des solutions pour éviter la faillite de l’usine Méthalandes d’Hagetmau et aider le monde agricole à mieux utiliser ses sous-produits.

    Agriculteur exploitant, il a repris la ferme de son père et le commerce de son oncle qui, avec un camion, récupérait les eaux usées chez les particuliers et les artisans. Aujourd’hui, il possède 2 entreprises, Labat assainissement vidange, qui réalise la collecte et le traitement des déchets, puis Adour Méthanisation, qui les transforme en énergie. Une collecte de 60 000 tonnes de déchets dans tout le Grand Sud-Ouest lui permet de produire 1,3 mégawatts électriques, soit la consommation annuelle de 10 000 personnes.

    « Il semble que la méthanisation des lisiers de canard apporte une garantie pour détruire le virus de l’influenza aviaire. C’est une responsabilité environnementale et sociétale, pour valoriser les déchets agroalimentaires tout en sécurisant la filière élevage de volailles dans la région », explique l’Aturin.

    Sud Ouest, lundi 16 octobre 2017

Industrie du bâtiment

  • Dans les Landes, le bâtiment va mieux

    Après cinq ans de baisse d’activité, l’heure est bien au rebond dans le secteur du bâtiment. « On a enfin touché le point bas de la crise l’an dernier et les indicateurs sont désormais au vert », se réjouit Fabien Fourcade, président depuis l’an dernier de la Fédération française du bâtiment des Landes (FFB 40), qui regroupe plus de la moitié des entreprises landaises du secteur.

    Parmi ces indicateurs, les mises en chantier de logements neufs ont bondi de 39,4 % sur les douze derniers mois et les autorisations de 27,1 % sur la même période. Ce regain est toutefois très inégal en fonction des territoires. Si la côte landaise, le sud-ouest et l’agglomération dacquoise font preuve d’un grand dynamisme, la Chalosse et la Haute Lande se trouvent dans une situation inverse.

    Sud Ouest, vendredi 13 octobre 2017

Entreprises et Formation

  • Safran et le Seignanx voient grand pour la formation

    Le Centre de formation de l’industrie a été inauguré, lundi dernier à Tarnos. Il accueillera, dès la rentrée 2018, près de 250 apprentis, salariés et demandeurs d’emploi. L’entreprise, qui emploie près de 1 500 personnes sur son site tarnosien, entend, avec ce nouvel outil, maintenir le niveau de qualification de ses salariés et pousser son avantage en ce domaine : « La question du développement et de la transmission des compétences est au cœur de notre stratégie », justifiait Franck Saudo, directeur Support et services de Safran Helicopter Engines.

    C’est en effet entre ces murs que seront élaborées, et pour partie dispensées, les formations qui bénéficieront aux salariés du groupe présents sur les cinq continents, ainsi qu’à ses sous-traitants. D’ici 2021, le centre de formation veut former près de 10 000 personnes, dont 8 500 stagiaires en formation continue. Le centre devrait contribuer à la création d’emplois industriels qualifiés et favoriser l’implantation de nouvelles entreprises du secteur.

    Sud Ouest, mardi 17 octobre 2017

Infrastructures

  • Mont-de-Marsan : le prolongement du boulevard Nord pourrait être livré en fin juin 2018

    Trois ans après la livraison de la première tranche, entre l’avenue Rozanoff et celle de Canenx (1,7 km), ce deuxième maillon de la rocade nord de Mont-de-Marsan s’étendra sur 2,3 km, de Rozanoff à l’avenue de Morcenx. Mobilisées depuis le 18 juin dernier, les entreprises mandatées seront normalement à pied d’œuvre « jusqu’au 15 juin 2018 », date de la livraison estimée de l’ensemble du boulevard Nord. Ce nouvel aménagement devrait permettre de fluidifier les entrées et sorties des plus de 3 500 personnes qui travaillent quotidiennement à la Base aérienne. La toute première partie du chantier, ou « zone A », de l’avenue de Morcenx à l’avenue Robert-Caussèque, devrait être achevée avant Noël.

    Sud Ouest, jeudi 19 octobre 2017

France

Formation Professionnelle Continue

  • Ce que la réforme de Macron va changer à la formation professionnelle

    Pour rendre les Français plus mobiles, Emmanuel Macron ambitionne de moderniser le système de la formation professionnelle. Toutes les études le montrent : des salariés mieux formés résistent davantage au chômage. Or, dans les vingt ans qui viennent, plus de la moitié des emplois vont évoluer avec la révolution numérique et digitale. Le défi de demain est donc celui de la compétence. Pour armer les plus en difficultés et leur permettre de rebondir, le gouvernement met 15 milliards d'euros sur la table. Cible prioritaire de ce plan d'investissement sur cinq ans : les chômeurs de longue durée et les jeunes non qualifiés. Le gouvernement entend mettre un terme aux rigidités du CPF (Compte Personnel de Formation) et mieux structurer l'offre. Il faut dire qu’en 2015, 40% des salariés avaient suivi une formation. Parmi eux, 68% de cadres, 37% d'ouvriers et à peine 10% de demandeurs d'emploi, selon le Ministère du Travail.

    Le jdd.fr, dimanche 15 octobre 2017