Vous êtes ici

Revue de presse du 19 janvier 2018

Pour recevoir chaque semaine la revue de presse de la CCI des Landes, abonnez-vous en cliquant ici.

Landes

Commerce

  • Dax : les Galeries Lafayette attendent un repreneur

    Comme la direction du groupe Galeries Lafayette l’avait annoncé à la fin de l’été dernier, 21 centres commerciaux de son enseigne vont être franchisées. Prochaine sur la liste, les Galeries de Dax. « Quand la direction des Galeries a ouvert cette piste de réflexion, il a été convenu que l’enseigne devait rester sur place, que les emplois devaient être pérennisés par le repreneur. Bref, que rien ne change, même pas le nom de l’enseigne », explique Camille Eudier, en charge de la communication du groupe. Et de poursuivre : « L’idée, c’est de redonner de la souplesse, de la proximité dans la gestion, pour permettre des investissements. Les franchisés sont plus en prise avec les équipes, avec le terrain. L’objectif, c’est de relancer la dynamique locale. C’est une politique qui a donné, ailleurs, de bons résultats. »

    Sud Ouest, mercredi 17 janvier 2018

Vie des entreprises

  • Thom Stockage va se doter de 5 000 m² de plus à Hagetmau

    Jusque-là département de la société Archives Landaises, dédié au stockage de marchandises, Thom Stockage vole désormais de ses propres ailes à Hagetmau. Une SAS éponyme vient d’être constituée. L’objectif est d’offrir une meilleure visibilité. Par ailleurs, Thom Stockage, dont la maison mère reste les Archives Landaises, prévoit également d’accroître ses moyens logistiques. Disposant de 7 000 m², la nouvelle entreprise envisage de s’adjoindre quelque 5 000 m² supplémentaires en rachetant et réaménageant une partie des anciens bâtiments des établissements Capdevielle. L’objectif serait de disposer des nouveaux locaux vers la fin du printemps prochain.

    Thom Stockage qui travaille en partenariat avec un transporteur local intervient sur toute la Nouvelle-Aquitaine et dans le département des Hautes-Pyrénées. Elle assure des prestations logistiques pour des clients nationaux et internationaux.

    APS, vendredi 12 janvier 2018

Hôtellerie

  • Le Splendid réouvrira en avril 2018

    C’est en avril prochain, que le Splendid, immeuble Art Déco classé au Patrimoine des Monuments historiques, doit rouvrir ses portes et afficher ses 4 étoiles. L’hôtel offrira désormais 149 chambres et 3 suites, un espace spa de 1800m², la rénovation du fumoir et du restaurant. Pour développer le tourisme d’affaires, 14 salles de séminaire modulables et une salle plénière seront disponibles. Si la partie hôtellerie est destinée aux touristes, curistes et entreprises, la restaurant et l’espace spa seront ouverts à tous.

    La Vie Economique, P.8, mercredi 3 janvier 2018

Sylviculture

  • Quel avenir pour nos forêts ?

    Le 24 janvier 2009, la tempête Klaus détruisait une grande partie de la forêt des Landes de Gascogne (200 000 hectares dans les Landes). La totalité de cette surface a été nettoyée. Grâce aux aides de l’État, sa replantation devrait être achevée d’ici la fin de l’année. Mais pour quel avenir ? C’est à cette interrogation que se propose de répondre le colloque organisé samedi par le Parc naturel régional des Landes de Gascogne, à Sabres, comme chaque année depuis quatre ans, pour échanger avec tous les acteurs concernés autour de la gestion et de l’avenir du massif forestier. Cette année, la quatrième édition de ce colloque, coorganisée avec Acclima Terra, pose la question de l’avenir de nos forêts impactées par le changement climatique. Lors de cette demi-journée d’échanges et de débats, la parole sera donnée aux acteurs de la filière bois (scientifiques et sylviculteurs), ainsi qu’aux élus.

    Sud Ouest, P.13, mercredi 17 janvier 2018

Aménagement d'infrastructures

  • Atlantisud doit se réorienter

    La défection confirmée fin décembre d’Immochan (la filiale dédiée à l’immobilier commercial du groupe Auchan), qui avait réservé 29 hectares sur les 300 que compte Atlantisud pour y implanter un centre commercial (avec un hypermarché de 5 700 m² et une galerie marchande de 33 415 m² avec jardinerie), « ne porte pas un coup d’arrêt au développement, ni à l’équilibre économique de ce parc d’activités », selon le nouveau président de la Communauté de Communes de la MACs, Pierre Froustey. Ainsi, plus de dix ans après le démarrage du projet Atlantisud, ses promoteurs réunis au sein d’un Syndicat mixte sont contraints, une nouvelle fois, de revoir leur copie. Atlantisud a tout de même attiré plus de 800 emplois en dix ans avec les nombreuses entreprises qui y sont déjà bien implantées.

    Sud Ouest, lundi 15 janvier 2018

Région

Agroalimentaire

  • Euralis préserve sa rentabilité

    Le chiffre d’affaires de la société Euralis a été impacté par la seconde crise aviaire, qui lui a coûté une baisse de 22 millions d’euros de chiffre d’affaires sur l’exercice clos le 31 août dernier, la météo peu clémente de 2016 qui a impacté la récolte de l’automne suivant et l’épisode de gel tardif d’avril 2017 dans les vignobles du Sud-Ouest, qui s’est soldé par 2 millions de perte de chiffre d’affaires. Seul le pôle semence tire son épingle du jeu avec une hausse de 6% de son CA.

    Le groupe parvient néanmoins à renouer avec un résultat net positif de 1.7 million d’euros et un résultat d’exploitation de 26 millions d’euros, un retour à la rentabilité que la coopérative doit à une économie de 3% sur ses frais de structure. Le 9 janvier dernier, la direction a annoncé un plan de transformation du pôle alimentaire qui se traduirait par une suppression de 313 postes et la création de 201 autres.

    La Vie Economique, P.6, mercredi 3 janvier 2018

    Sud Ouest, P.11, jeudi 18 janvier 2018

France

Commerces de centre-ville

  • Le Gouvernement voudrait sauver les villes moyennes

    Jacques Mézard, Ministre de la Cohésion des territoires a annoncé le 15 décembre dernier le lancement du plan « Action cœur de ville » Ce plan n’est pas un moratoire national concernant les créations et les extensions de zones commerciales, comme le demande de nombreux élus, mais plutôt un ensemble de moratoires locaux, portés par les municipalités.

    Le plan du Gouvernement, doté de 5 milliards d’euros, repose notamment sur des « opérations de revitalisation de territoire », destinés à faciliter la structuration du commerce de centre-ville, la régulation des zones périphériques et le recours à des financements. Le plan vise aussi et plus largement à rénover et remettre aux normes l’habitat, financer la généralisation de la fibre optique dans les cœurs de ville et aménager des espaces publics de qualité.

    Les Annonces Landaises, P.2, samedi 13 janvier 2018