Vous êtes ici

Revue de Presse du 16 mars 2018

Pour recevoir chaque semaine la revue de presse de la CCI des Landes, abonnez-vous en cliquant ici.

Landes

Fibre Optique

  • Ychoux, premier village de Nouvelle-Aquitaine à accueillir la fibre

    Le Syndicat d’équipement des communes des Landes (Sydec) a lancé mardi dernier le déploiement de la fibre optique dans la commune d’Ychoux. Ce chantier permettra à ce village de la Communauté de communes des Grands lacs d’être la première équipée de la sorte en Nouvelle-Aquitaine. Menés de concert avec les collectivités locales, la région Nouvelle-Aquitaine et l’Europe, ces investissements de 176 millions d’euros doivent permettre d’offrir au territoire rural landais un réseau public de Très haut débit d’ici à 2025.

    Sud Ouest, mardi 13 mars 2018

Entreprises

  • La Tonnellerie de l'Adour veut mettre les bouchées doubles

    Parmi les animations proposées par Saint-Mont vignoble en fête les samedi 24 et dimanche 25 mars prochains, à 15 heures, figure la visite et la démonstration du savoir-faire à la tonnellerie de l’Adour de Plaisance. En France, 600 000 barriques sont fabriquées annuellement par une cinquantaine d’entreprises. À Plaisance, 4 500 sortent de la tonnellerie de l’Adour chaque année, dont 85 % partent à l’export. L’objectif est d'atteindre le double en 2022.

    Sud Ouest, P.17, mardi 13 mars 2018

  • L’entreprise Coveris se distingue

    A Soustons, la société Coveris (production d'emballages rigides à base de matière plastique broyée recyclée, 155 salariés) a reçu le député Lionel Causse. L'entreprise a remporté en décembre dernier le Prix de l’écoconception, qui vient saluer une démarche de développement durable pour son investissement dans un système de décontamination pour obtenir du polyéthylène téréphtalate (PET) recyclé en travaillant avec Regene Atlantique, spécialisée dans le recyclage de bouteilles plastiques.

    Sud Ouest, lundi 12 mars 2018

Filière surf & Emploi

  • La filière surf recrute dans les Landes

    Il y a de nombreuses possibilités pour travailler dans la filière glisse. Le premier forum de découverte des métiers du surf, s’est tenu mercredi dernier, dans le cadre du Printemps de l’emploi, au Sporting casino d’Hossegor. Pôle emploi est à l’initiative, sur le plan national, d’une semaine dédiée à la filière maritime pourvoyeuse d’emplois. Il incombait à chaque territoire de définir un secteur particulier, la côte landaise a sans surprise choisi la filière glisse. La filière glisse, en Nouvelle-Aquitaine, représente 1,7 milliard d’euros de chiffre d’affaires, 4 000 emplois, avec une moyenne d’âge de 32 ans. Ces métiers sont exercés par 55,5 % de femmes, contre 44,5 % d’hommes.

    Sud Ouest, mardi 13 mars 2018

Filière Bois

  • Filière bois sous tension dans les Landes

    Dans les Landes, la Fédération des industries du bois d'Aquitaine alerte le préfet sur la flambée des prix du bois liées aux difficultés d'approvisionnement qui préoccupent les industriels aquitains, qui peinent déjà à répondre aux besoins d’un secteur en pleine reprise économique. Dopés par la reprise économique, leurs carnets de commandes sont pleins. Or, depuis l’automne, la centaine de scieries du massif peine à s’approvisionner en gros bois pour répondre à la demande de débits à palette et de la construction. La faute aux 2 tempêtes de 1999 et 2009. Selon une étude 2015 de l’Institut géographique national et de l’Institut technologique Forêt-celullose-bois, il devrait manquer un million de pins maritimes par an jusqu’en 2025 pour couvrir la demande des industriels.

    Sud Ouest, dimanche 11 mars 2018

Énergie solaire

  • Projet solaire à Bordères-et-Lamensans en « crowdlending »

    Il y avait le « crowdfunding », c’est-à-dire le financement participatif d’un projet qui propose une contrepartie en nature aux donateurs. Désormais, il y a le « crowdlending », soit le financement participatif qui (peut) rapporte(r) un peu d’argent. Depuis mardi dernier, Lendopolis, filiale de La Poste, a lancé cette opération « avec intérêts financiers pour les habitants des Pyrénées-Atlantiques, des Landes, des Hautes-Pyrénées, du Gers, du Lot-et-Garonne et de la Gironde ». Le but : aider la société Irisolaris à développer quatre projets de centrales photovoltaïques, installées sur le toit de bâtiments agricoles. L’une d’elles serait située à Bordères-et-Lamensans, dans les Landes.

    Sud Ouest, lundi 12 mars 2018

Aménagements des infrastructures

  • Travaux aux halles de St-Sever

    A Saint-Sever, la municipalité souhaite réhabiliter les Halles de la place du Tribunal, ce qui vaut également à cette dernière une mise en beauté mixant modernisme et authenticité.  Il faudra donc patienter jusqu’à cet été pour découvrir le nouveau marché couvert. En attendant, tous les marchands ambulants sont réunis, depuis octobre, sur le parvis de l’Abbatiale, place du Tour-du-Sol.

    Sud Ouest, P.24f, samedi 10 mars 2018

Vignoble

  • Le Tursan se lance dans le vin bio

    Pour sa soixantième année d’existence, la Cave coopérative des vignerons de Tursan, créée en 1958, se lance dans le vin biologique. Un de ses adhérents, Francis Paul, viticulteur à Messanges, en est à la troisième année de reconversion de sa propriété de vin des sables de l’océan. C’est donc cet automne qu’il fera sa première récolte en bio des parcelles de chenin, merlot et cabernet-sauvignon, qu’il cultive pour des vins blancs, rosés et rouges. Un autre viticulteur de la cave de Geaune, Pascal Berson, de Clèdes, vient d’engager 8 hectares de vigne en bio. Sa première récolte sera pour l’automne 2020.

    La cave du Tursan, qui regroupe aujourd’hui 120 vignerons sur 500 hectares de vigne, prend ainsi un virage, en s’adaptant aux demandes sociétales. Les administrateurs s’engagent dans la démarche RSE (Responsabilité Sociétale Environnementale), avec une certification Iso 26000 (objectif de développement durable fixé par l’Organisation des nations unies pour 2030).

    Sud Ouest, vendredi 9 mars 2018

Région

Grippe aviaire

  • Comment les Volailles d’Albret ont résisté aux crises aviaires

    La Coopérative des volailles d’Albret comprend 200 éleveurs issus de six départements, dont les Landes, les Pyrénées-Atlantiques, le Lot-et-Garonne et le Gers, la Dordogne et la Gironde. Elle produit tous les ans plus de 5 millions de volailles label rouge des Landes et du Sud-Ouest et 100 000 volailles festives (chapons, pintades, poulardes).

    2017 a été difficile aux Volailles d’Albret, salariés comme producteurs. Aussi, en attente des aides de l’État, qui ne sont arrivées qu’en octobre, la coopérative a dû aider financièrement environ 70 % de ses éleveurs, pour un coût total de 120 000 euros.

    Sud Ouest, mercredi 14 mars 2018