Vous êtes ici

Revue de presse du 08 septembre 2017

Pour recevoir chaque semaine la revue de presse de la CCI des Landes, abonnez-vous en cliquant ici.

Landes

Crise Aviaire

  • Les éleveurs palmipèdes et volaille manifestent leur ras-le-bol

    Lassés des promesses de l’Etat non suivies d’effets, les éleveurs, éreintés par deux crises aviaires successives, ont décidé de hausser le ton. Jeudi dernier, ils ont bloqué les carrefours en plusieurs points le matin à Saint-Sever, Tartas, Aire-sur-l’Adour, Clermont-des-Landes, l’après-midi à Hagetmau, Doazit, Rion-des-Landes, Tercis-les-Bains. Les éleveurs, très remontés, ont prévu d’aller accueillir comme il se doit le Premier Ministre samedi matin à la foire de Pau et envisagent des actions sur une quinzaine de jours, dans tous les départements concernés par la crise aviaire.

    Sud Ouest, jeudi 7 septembre 2017

  • La biosécurité n’est pas tout à fait respectée

    Sur les 200 élevages contrôlés cet été par les services sanitaires, tous déclarés foyer de contamination H5N8 lors de la dernière crise, un quart n’était toujours pas conforme aux normes de biosécurité. Dans plus de la moitié d’entre eux, les inspecteurs ont pointé des améliorations possibles. Le Préfet des Landes a tenu à rappeler aux éleveurs les enjeux qui se cachent derrière le respect de la biosécurité et le fait que si une nouvelle crise aviaire devait subvenir, les aides de l’Etat pourraient se faire attendre.

    Un constat difficile à entendre pour la centaine d’éleveurs présents. Les aides prévues ne sont toujours pas intégralement versées et les semaines suivant le vide sanitaire (après le 29 mai) ne sont pas couvertes par le dispositif. Certains n’ont pu relancer la production qu’en août.

    Sud Ouest, samedi 2 septembre 2017

Entreprises

  • Zoomalia veut quasiment tripler son activité d’ici 3 à 4 ans

    Spécialisée dans la vente d’accessoires et d’aliments pour animaux domestiques, l’animalerie en ligne Zoomalia, pilotée par la société landaise E2Evolution, se donne comme objectif de réaliser un chiffre d’affaires de 30 M€ d’ici 3 à 4 ans, contre environ 11 M€ en 2016. Commercialement présente, outre le marché domestique, en Espagne, Angleterre et en Allemagne, cette société d’une cinquantaine de collaborateurs prévoit "d’accentuer son déploiement à l’international". Rappelons qu’elle a engagé la réalisation d’un important investissement sur la zone Atlantisud à Saint-Geours de Maremne, afin de réunir sous un même toit ses différents sites logistiques répartis à Seignosse, Capbreton et Saubion. L’emménagement au sein de quelque 5 500 m² de bâtiments, réalisés par le contractant général GSE Régions Sud Aquitaine, devrait intervenir "d’ici la fin de l’année".

    APS, le 16 heures du mercredi 6 septembre 2017

  • Navailles va prospecter à Dubaï

    Basée à Hagetmau et spécialisée dans la fabrication de sièges et fauteuils, la société Navailles a décidé il y a plusieurs années de notamment miser sur le secteur médical, avec une gamme de fauteuils médicalisés. Un savoir-faire qu’elle aura l’occasion d’exporter du 11 au 13 septembre prochains à Dubaï. La PME y investira le World Trade Center local, où se déroulera le salon Building Healthcare 2017. Il est prévu que cet évènement d’importance pour la zone Moyen-Orient et Afrique du Nord rassemble "plus de 150 nationalités et 3 800 professionnels du secteur de la santé".

    APS, jeudi 31 août 2017

  • FMS veut grandir et recruter

    Entreprise de travail adapté, spécialisée dans la logistique, l’informatique et le négoce de vêtements de travail, Facylities Multi Services (FMS) est installée depuis quelques années sur Atlantisud, à Saint-Geours de Maremne. Son effectif atteint désormais près de 75 personnes et 2.4 millions de chiffre d’affaire. Son service de support informatique est aujourd’hui appelé à se développer, ce qui devrait induire une vingtaine de recrutements lors des prochaines années.

    APS, P.8, vendredi 1er septembre 2017

Zone d'activités

  • A Hossegor, une nouvelle pépinière va sortir de terre

    Le parc d’activités de Pédebert à Hossegor va accueillir une nouvelle structure à vocation de pépinière et d’hôtel d’entreprises. Dans cette perspective, la Communauté de communes Maremne Adour Côte-Sud (MACS) a lancé mi-août une consultation de concepteurs. Trois équipes vont être sélectionnées sur dossier pour participer au concours. Les candidatures peuvent être adressées jusqu’au 28 septembre prochain sur le site marchespublic.org.

    APS, P.4, vendredi 1er septembre 2017

Énergie

  • Fin de la production de pétrole : quelles conséquences dans les Landes

    Le projet de loi présenté par Nicolas Hulot suscite de l’inquiétude dans les Landes, où un pétrolier canadien perpétue le gisement découvert au milieu des années 1950 sous le lac de Biscarrosse. Loin pourtant d’être à sec, cette improbable forêt de 70 derricks continue ainsi d’aspirer chaque jour quelque 2 000 barils de brut, deux kilomètres sous la surface du lac. Mélangés aux gisements voisins de Cazaux et d’ailleurs en Aquitaine, ce sont en fait 5 400 barils – soit un quart de la production française – qui sont produits. Dans une lettre adressée au Premier Ministre, Christian Ernandoréna, le maire de la commune landaise, dénonce l’interdiction annoncée comme un non-sens tant économique qu’écologique. « Je lui ai notamment rappelé que nous avons ici réussi à concilier prospection et développement durable. »

    Sud Ouest, mercredi 6 septembre 2017

Région

Industrie

  • 40-33 - Europlasma livre en Chine et se désendette

    Le groupe lando-girondin Europlasma, spécialiste des technologies plasma pour le traitement de déchets et la production d’énergie renouvelable, a procédé dans le courant de l’été à l’émission de la 14e et dernière tranche d’OCABSA, d’un montant d’1 M€, dans le cadre du financement obligataire flexible contracté avec Bracknor Fund lequel a permis de "financer la concrétisation d’étapes décisives", indique Jean-Eric Petit, Directeur Général d’Europlasma. Et d’évoquer "la Final Acceptance pour CHO Morcenx" ou encore "la livraison de l’usine KNC en Chine", qui fait suite à l’accord signé début 2015.

    Le client, Shanghai Kaineng New Technology Co, pourrait par la suite "introduire Europlasma auprès de [ses] contacts industriels en Chine". Le financement obligataire a également accompagné "l’enrichissement du portefeuille de brevets ainsi que la consolidation du pipeline de projets liés à l’économie circulaire". A cet égard, le Directeur Général "compte sur la mobilisation des actionnaires lors de la prochaine Assemblée Générale (le10 octobre prochain) afin de pouvoir mettre en place des solutions pertinentes permettant de financer la croissance future".

    A signaler qu’Europlasma, dans une optique de désendettement, a procédé il y a quelques jours à l’émission de quelque "3,1 millions d’actions nouvelles ordinaires par placement privé, dont la souscription a été libérée par compensation avec 823 k€ de créances liquides et exigibles à l’encontre de la société". Les créanciers, qui n’étaient pas actionnaires d’Europlasma, se sont engagés à conserver la totalité de leurs titres (représentant 2% du capital) jusqu’au 31 octobre "pour contribuer à l’atteinte du quorum lors de la prochaine AG" et postérieurement à conserver au moins la moitié de leurs titres jusqu’au 31 décembre prochain.

    APS, lundi 4 septembre 2017

France

Législation

  • Salaire, pensions de retraite, normes, accords… ce qui a changé au 1er septembre

    Voici quelques-unes des modifications en vigueur depuis le 1er septembre dernier

    Les accords collectifs d’entreprise, d’établissement, de groupe et de branche doivent désormais obligatoirement être publiés dans une base de données en ligne.

    Une commission médicale aura désormais en charge d’examiner les demandes des travailleurs handicapés en activité qui ne disposent pas de tous les justificatifs pour bénéficier de la retraite anticipée.

    Les personnes en recherche d’activité qui exerçaient une activité professionnelle six mois avant leur 62 ans pourront désormais bénéficier de leur pension d’invalidité pendant encore six mois après l’âge légal de départ à la retraite.

    La fraction insaisissable du salaire est revue à la hausse. Dans tous les cas, la saisie de la rémunération ne doit pas avoir pour effet de réduire la somme laissée à un niveau inférieur à celui du RSA, soit 545,48 euros.

    Pour éviter toute nouvelle épidémie dans le Sud-Ouest, de nouvelles mesures de biosécurité entrent en vigueur dans les élevages.

    Une nouvelle vignette obligatoire, ronde et rouge, doit être visible sur les véhicules VTC.

    Sud Ouest, vendredi 1er septembre 2017

Commerce

  • Les Galeries Lafayette veulent racheter La Redoute

    Le groupe Galeries Lafayette veut racheter La Redoute afin d’accélérer sa transformation numérique. A l’issue de l’opération, qui devrait avoir lieu au cours des prochains mois, Galeries Lafayette détiendrait 51% de La Redoute, « avec l’objectif d’en réaliser l’acquisition à 100% à terme. »

    A travers ce rapprochement, les co-présidents de La Redoute Nathalie Balla et Eric Courteille espèrent atteindre un milliard d’euros de chiffre d’affaire (contre 750 millions aujourd’hui) à l’horizon 2021. « Les positionnements et expertises complémentaires de La Redoute et des Galeries Lafayette permettraient de faire émerger un groupe leader du commerce physique et digital, spécialiste de la mode et de la maison », s’est félicité le Président du directoire du groupe Galeries Lafayette Philippe Houzé.

    Sud Ouest, P.43, vendredi 1er septembre 2017