Vous êtes ici

Revue de presse du 05 octobre 2018

Pour recevoir chaque semaine la revue de presse de la CCI des Landes, abonnez-vous en cliquant ici.

Landes

Thermalisme

  • Thermalisme : idées innovantes dans les Landes

    Comment donner un coup de jeune au thermalisme, développer des idées innovantes, rajeunir son public ou, encore, être en phase avec les dernières tendances en matière de communication numérique ? En allant chercher des idées nouvelles a expliqué le Président du Cluster régional Aqui O Thermes, Arnaud Laborde, lundi dernier, aux Thermes de Christus, devant 65 étudiants qui participent au concours lancé cette année.

    Le prix étudiant de l’innovation thermale est un défi lancé à des étudiants d’horizons diverses du 1er octobre au 13 novembre qui vont plancher sur quatre défis afin d’imaginer un projet pour faire évoluer les pratiques. Par groupe de trois étudiants, inscrits dans des formations allant du BTS au bac + 4, ils vont travailler pendant plusieurs semaines sur l’un des quatre thèmes prédéfinis : Programme santé et nutrition ; Parcours santé et curistes connectés ; Modernisation des établissements thermaux ; Communication thermale de demain.

    Thomas Ellin, animateur en charge d’organiser le concours pour le cluster, reconnaît, lui, que le calendrier est assez contraint : « Il va falloir, dès le 18 octobre, présenter son projet, pour une remise des prix au 15 novembre, pour coller avec l’actualité des Journées nationales du thermalisme, qui ont lieu à Dax. Pour faire bouger le thermalisme, on associe des étudiants de filières différentes. L’École de design des Landes avait, dans un cadre similaire, développé il y a quelques années une cabine de soins, dont certains établissements se sont équipés. De plus, la filière recrute. Ce prix étudiant est aussi un accélérateur de vocations. »

    Sud Ouest, mercredi 3 octobre 2018

Filière glisse

  • Eurosima : « Des projets pour conserver le leadership territorial »

    Les rencontres organisées chaque année par Eurosima, en amont du Quiksilver Pro, permettent aux adhérents de se rencontrer. Pour cette 17ème édition, il n’y a plus vraiment de salon professionnel, mais c’est un bon endroit pour « réseauter », d’autant plus que les conférences se sont considérablement diversifiées. C’est également une vitrine de présention des produits et services développés par les adhérents. C’est enfin l’occasion d’échanger avec les collectivités présentes.

    Sud Ouest, mercredi 4 octobre 2018

Entreprises

  • MATHILDE B. des cosmétiques naturels Made in France

    La marque de cosmétiques Mathilde B. a été créée en 2004, à Saint Jean de Marsacq. Aujourd’hui, Mathilde B. y détient un site de production de matières premières, lait d’ânesse et Miel de Manuka, ainsi qu’un laboratoire qui distribue deux marques reconnues en France et dans le monde : Lady Mathilde et Gentleman Only.

    Engagée à 100 % dans une quête d’excellence, Mathilde B. s’appuie sur un réseau de revendeurs en France et à l’étranger : parapharmacies, esthéticiennes. La marque dispose également de sa propre boutique en ligne. Aujourd’hui distribués au Moyen-Orient, en Angleterre, en Hongrie, en Roumanie, les produits le seront prochainement aux États-Unis.

    Les perspectives de Mathilde B ? Poursuivre son déploiement dans les parapharmacies en France et continuer son développement à l’international. Toujours prompt à innover, Mathilde B. produit désormais des huiles de massage à l’orchidée et au Tamanu et lance une gamme de parfums 100 % naturels et sans alcool.

    Forbes N°4, P.34, 2018

  • DRT étend son réseau de distribution pour ses résines

    Véritable fleuron de la chimie du végétal française, spécialiste de la valorisation de la colophane et de l’essence de térébenthine, DRT continue de tisser un réseau de distributeur de plus en plus dense afin de toujours mieux servir ses clients. A partir du 15 octobre prochain, DRT comptera parmi ses distributeurs la société QUIMIDROGA France EURL, l’un des 10 principaux distributeurs européens. Chargé de la commercialisation et la distribution des résines destinées aux marchés adhésifs, revêtements, construction et élastomères pour la France, QUIMIDROGA est un partenaire de choix. Ce rapprochement entre les deux entités s’inscrit dans la suite logique d’une collaboration de plus de 30 années.

    Communiqué de presse, octobre 2018

  • Le groupe Gascogne toujours dans le vert au 1er semestre

     

    Le groupe Gascogne (environ 1 700 personnes, un CA de 406,4 M€ en 2017), premier opérateur multi-spécialiste du bois en France, vient de publier les résultats du 1er semestre de son exercice fiscal 2018 avec un CA de 207,2 M€, en retrait de 3% par rapport au 1er semestre 2017. L’activité de la division Bois (33,1 M€) est en retrait de 12%, “en grande partie imputable aux hausses du prix du bois (+30%) qui ont conduit à arrêter ou diminuer les productions les moins rentables”.

    Le résultat opérationnel courant de cette division reste positif, tout comme celui de la division Emballage. Sur la période, le résultat net consolidé du groupe s’établit à 5 M€, stable par rapport à l’exercice précédent. Postérieurement à ce 1er semestre, le groupe a bouclé avec succès, en juillet dernier, son augmentation de capital de 9,8 M€. En termes d’exploitation, “le second semestre 2018 devrait être plus favorable que le second semestre 2017, notamment du fait de l’absence d’arrêt usine programmé de Gascogne Papier”, indique la direction.

    APS, vendredi 28 septembre 2018

  • Les Etablissements Labadie vont étoffer leur outil industriel

    Spécialisée principalement dans la fabrication et l’installation de matériel agricole destiné à l’élevage et l’abattage de palmipèdes à foie gras (80% de son activité), la société Etablissements Labadie (une quinzaine de personnes, 2 M€ de CA) travaille à la mise en place d’une nouvelle organisation industrielle sur son site de Gibret, dans les Landes. Il est notamment prévu le réaménagement d’un bâtiment agricole de 800m² attenant aux installations actuelles, qui sera dédié à la création d’un atelier de découpe et de pliage. Autre volet du programme : l’extension de 600 m² des locaux existants pour la partie administrative. "Avec ce nouvel outil, nous allons pouvoir travailler en même temps sur plusieurs produits différents", précise Fabrice Labadie, gérant avec son père de la société familiale. La maîtrise d’œuvre de l’opération a été placée entre les mains de l’architecte Céline Bagnoud, installée à Tosse (40). Le chantier, confié à DL Construction, devrait être engagé avant la fin de cette année pour une livraison à l’été 2019. L’investissement avoisinera le million d’euros. 2 à 3 postes sont à pourvoir.

    APS, vendredi 28 septembre 2018

  • À Dax, le brasseur Lapique a changé de braquet

    À Dax, le brasseur Lapique -73 ans d’existence – a emménagé dans un nouvel entrepôt du quartier du Gond et réuni en un seul lieu les trois sites dont il disposait jusqu’alors. Ce nouveau bâtiment de 10.000 m² de stockage, doté d’un showroom, permettant de recevoir clients et prospects dans les meilleures conditions héberge plus de 3.000 produits - vins, bières, cafés, spiritueux - et tout le matériel nécessaire au cafetier - tireuses, frigos, comptoirs – ainsi qu’ un espace réparation des matériels.

    Cet investissement a été rendu possible par l’appartenance depuis l’an dernier de Lapique au groupe bayonnais Larzabal, fort d’un chiffre d’affaires de 20 millions d’euros, et grâce au réseau indépendant, le C10 qu’il conquiert des parts de marché, notamment en direction des fameux CHR (cafés, hôtels, restaurants), où la centrale est le numéro 1 de la distribution aux professionnels, avec ses 185 adhérents, ses 280 fournisseurs, ses 2.200 véhicules et ses 850 commerciaux.

    Presselib, lundi 1er octobre 2018

Tourisme

  • Septembre a sauvé la saison touristique

    Merci septembre ! C’est le cri du cœur qu’une grande partie des professionnels du tourisme landais ont pu lancer alors que la saison touche à sa fin. Selon la dernière note de conjoncture du Comité Départemental du Tourisme (CDT), 69 % des professionnels du secteur sont satisfaits, voire très satisfaits de la fréquentation du mois de septembre, qui a bénéficié cette année d’une météo exceptionnelle. 

    Alors que le pire avait un temps été envisagé, on se dirige donc plutôt vers "une saison correcte", pas si éloigné des chiffres de 2017, l’une des deux meilleures années de la décennie pour le tourisme landais en termes de fréquentation.

    Sud Ouest, mardi 2 octobre 2018