Vous êtes ici

Revue de presse du 03 novembre 2017

Pour recevoir chaque semaine la revue de presse de la CCI des Landes, abonnez-vous en cliquant ici.

CCI des Landes

Événement à venir

  • La Semaine Des Entrepreneurs Landais arrive

    Du lundi 13 au vendredi 17 novembre prochain, rendez-vous est donné pour la 10e Semaine des Entrepreneurs Landais de la Chambre de Commerce et d’Industrie des Landes. Utilisation du numérique par les commerçants pour conquérir une nouvelle clientèle, tendances et concepts innovants de la restauration, « Boutique du futur », santé et le bien-être au travail, sport et management, développement international et cultures étrangères, transformation digitale de l’entreprise et de la formation sont toutes les thématiques présentées cette année afin de couvrir l’ensemble des besoins des entreprises landaises.

    Informations et inscriptions ICI

    Presselib, mardi 24 octobre 2017

     

     

     

Conjoncture et rendez-vous

  • La création d’entreprises, « poumon de l’économie »

    L’année passée, la Chambre de Commerce et d’Industrie des Landes a recensé la création ou la reprise de 1 577 entreprises sur son sol. Michel Ducassé, Directeur général, voyait dans ces créations le « poumon de l’économie landaise », le signe d’une économie régénérée.

    Philippe Dessertine, membre du Haut Conseil des finances publiques et Directeur de l’Institut de hautes finances, animera, le 17 novembre, une conférence-débat à la CCI des Landes sur le thème « Les armes des entreprises landaises, françaises face au nouveau modèle économique mondial ». Dans un texte faisant office de mise en bouche de son intervention, le professeur de sciences de gestion souligne la faible présence des entreprises françaises au rang mondial, en dépit des « atouts considérables qui permettraient d’attirer les nouveaux investisseurs étrangers et de devenir une nouvelle Silicon Valley ». Dans les Landes, le nombre d’entrepreneurs est passé de 10 000 en 2007 à 16 000 cette année. Les lignes bougent. Rendez-vous le 17 novembre prochain pour en savoir plus.

    Sud Ouest, P.30, lundi 30 octobre 2017

Landes

FILIERE GRAS

  • Le foie gras peut de nouveau être exporté au Japon

    Le foie gras français, touché ces dernières années par deux épidémies successives de grippe aviaire qui l’empêchaient d’exporter hors d’Europe, a de nouveau droit de cité au Japon, a salué le Ministre de l’Agriculture, Stéphane Travert. Avec l’épidémie de virus H5N1 en 2015–2016, la France, premier pays producteur de foie gras, avait perdu son statut de "pays indemne", indispensable pour exporter hors d’Europe, notamment en Arabie saoudite, en Chine ou au Japon.

    Sud Ouest, vendredi 27 octobre 2017

  • Les mesures de biosécurité non conformes dans de nombreux élevages landais

    Les services de l’État qui ont déjà inspecté 405 sites d’élevage ou d’abattage landais ont publié le bilan de leurs inspections. 69 % des sites contrôlés sont d’anciens foyers du virus H5N8. Sur ces 279 élevages, 19 % seulement ont été jugés conformes, 54 % à améliorer, et 24 % non conformes, détaille la Préfecture. Sur les 126 autres, 21 % étaient conformes, 36% à améliorer et 43% n’étaient pas conformes.

    Le préfet rappelle que "la prévention d’un retour d’un nouvel épisode d’influenza aviaire engage tous les acteurs de la filière à respecter strictement des mesures de sécurité renforcée". Toutes les exploitations en non-conformité ont été sommées de régulariser leur situation sous quinzaine.

    Sud Ouest, vendredi 27 octobre 2017

  • 2 bonnes nouvelles pour la filière aval

    Peu à peu, la filière palmipèdes gras des Landes relève la tête, après les deux années de crise qui ont vu la production française chuter de plus de 40 % par rapport à 2015, dernière année avant la crise.

    En raison de la reprise de la demande, mais aussi des investissements importants qui ont été imposés aux éleveurs en matière de biosécurité, les prix devraient en hausse de 10% à 15%. Nul doute que les consommateurs comprendront et soutiendront encore plus les producteurs en achetant en masse.

    Autre bonnes nouvelle, la filière va pouvoir bénéficier d’une aide de l’Europe de 20 millions d’euros sous la forme de compensations des pertes d’exploitations dues à la crise aviaire. Cela ne comblera qu’une partie des dommages subis, mais c’est un signal encourageant pour une filière qui avait le moral dans les chaussettes.

    Sud Ouest, lundi 30 et mardi 31 octobre 2017

    Presselib, jeudi 2 novembre 2017

Entreprises

  • Ixxi, filiale cosmétique de la DRT, va cesser ses activités

    Filiale cosmétique du groupe DRT, l’un des champions de la chimie verte dans les Landes, Ixxi qui fabriquait et commercialisait depuis 2012 des produits de soins pour femmes à base de principes actifs extraits du pin des Landes va cesser ses activités. La direction aurait promis de reclasser au sein d’Action Pin et de la DRT la trentaine de collaborateurs concernés.

    Quoi qu’il en soit, ce coup d’arrêt ne remet pas en cause le succès des recherches menées avec succès ces dernières années par DRT pour identifier et valoriser les principes actifs des OPC (oligo-proanthocyanidines) du pin maritime dans la beauté, pour lesquels des brevets ont même été déposés.

    Sud Ouest, lundi 30 et mardi 31 octobre 2017

     

  • Le fabricant de bouchons Bourrassé passe sous contrôle portugais

    D’ici 2022, le groupe industriel portugais Amorim va progressivement prendre le contrôle total de l’entreprise familiale Bourrassé, située à Tosse. L’une comme l’autre usinent des bouchons à partir du chêne-liège, notamment exploité dans les forêts de l’Alentejo lusitanien. Entre Amorim (4 milliards de bouchons produits par an, 560 M€ de ventes) et Bourrassé (700 millions de bouchons pour un chiffre d’affaires de 55 M€), le rapprochement s’est amorcé en 2016. L’opération de transmission progressive à Amorim a été ratifiée le 19 juillet dernier, étant entendu que continuent la marque, la gouvernance et les produits Bourrassé. Dans un premier temps, le groupe portugais a pris 60% du capital de l’entreprise landaise.
    Née en 1900, la société familiale approvisionne tous les vignobles français ainsi que les filières cidres et spiritueux et commercialise 35% de sa production à l’international, l’Espagne et l’Italie étant ses premiers marchés. Elle touche également 20 autres pays, d’autant qu’elle a lancé en 1998 une filiale au Chili rayonnant sur l’Amérique latine.

    APS, vendredi 27 octobre 2017

Infrastructures

  • Comment l’A 63 est devenue une autoroute du solaire

    C’est quasi confidentiellement qu’Atlandes, société qui exploite l’autoroute A 63 entre Salles et St-Geours-de-Maremne, et la société Wattway, filiale du groupe Colas, leader mondial de la réalisation de routes, ont procédé à l’installation de 60 m² de « route photovoltaïque ». Ce qui n’empêche pas le discret chantier landais de constituer une véritable première mondiale. Placés à la sortie de deux voies de péage, sur la zone d’accélération des véhicules, la « route solaire » mise au point par Wattway va devoir résister au poids des camions, qui déforment l’enrobé à leur passage, et les panneaux avec, et aux tractions imposées par les pneus des véhicules en pleine accélération.

    « Nous avons choisi cet endroit pour les contraintes mécaniques qu’il impose à l’installation, mais aussi parce que l’ensoleillement y est forcément plus important qu’en amont du péage où les véhicules stagnent plus » explique Pascal Duhoo, Directeur du développement commercial de Wattway. Afin de générer l’électricité nécessaire à l’exploitation du péage, « nous avons jugé qu’il pouvait être intéressant de tenter l’aventure Wattway », précise Olivier Quoy, Directeur général d’Atlandes.

    Sud Ouest, mardi 31 octobre 2017

Energies vertes

  • Enquête publique en vue pour un nouveau projet photovoltaïque à Garein

    En 2010, la société Solarezo avait lancé un projet de création d’un complexe photovoltaïque sur la commune landaise de Garein. Si la première tranche, qui occupe 32 hectares sur la partie Ouest du site concerné, est aujourd’hui en cours d’exploitation, la seconde avait été mise en sommeil suite à la fermeture de Solarezo. Cette deuxième étape a été réactivée, via une SASU baptisée Garein 2, basée à Serres Castet (64) et pilotée par la société Cam Energie, dont le siège est à Tarbes (65). Sur une parcelle de 14,2 hectares au niveau du lieu-dit "Forêt de l’Hippodrome", il est prévu l’implantation de près de 35 000 modules photovoltaïques, pour une puissance installée totale légèrement supérieure à 9 MWc. Le projet est en au stade de la demande de permis de construire et, dans ce cadre, une enquête publique se déroulera du 14 novembre au 15 décembre prochains.

    APS, mardi 31 octobre 2017

Région

Infrastructures

  • 40-64 : Dernière tranche de travaux pour l’A63 en 2x3 voies

    Pierre Coppey, Président de Vinci Autoroutes, a apporté des précisions sur l’investissement de 315 millions d’euros pris en charge en totalité par son groupe dans le cadre du plan de relance autoroutier. « Il comprend 3 volets : la création d’une troisième voie de circulation, l’amélioration du cadre de vie des riverains avec la mise en place de protections acoustiques et la préservation de la biodiversité. Cette 3ème voie permettra d’apporter une amélioration concrète et durable des conditions de circulation et de sécurité, notamment dans les périodes de fort transit, et d’assurer sur cette section très chargée en trafic poids lourds, une homogénéité par rapport aux sections adjacentes ».

    Débutés en 2017, les travaux seront achevés en février 2020, soit une durée de 48 mois à compter de la déclaration d’Utilité Publique obtenue le 25 février 2016. Ce chantier constitue la dernière étape du réaménagement global de l’A63, débuté en 2009, avec 3 phases : Ondres-Biarritz (2009/2012), Biarritz-Biriatou (2014/2018), Ondres-Saint-Geours-de-Maremne (2017/2020).

    Presselib, lundi 30 octobre 2017

Entreprises

  • 40-33 : Europlasma va se mettre en quête d’argent frais

    Le groupe lando-girondin Europlasma, concepteur et exploitant de solutions plasma pour la production d’énergies renouvelables et la valorisation des déchets dangereux, a pu tenir hier en deuxième convocation son assemblée générale extraordinaire. Parmi les résolutions adoptées, signalons notamment "les autorisations données au conseil d’administration permettant à la société d’avoir accès au marché des capitaux afin de poursuivre son développement". Il s’agira notamment de se donner les moyens de financer la réalisation de nouvelles unités CHO Power, notamment les projets Tiper dans les Deux-Sèvres et Locminé dans le Morbihan.

    APS, vendredi 27 octobre 2017