Vous êtes ici

Revue de Presse du 02 février 2018

Pour recevoir chaque semaine la revue de presse de la CCI des Landes, abonnez-vous en cliquant ici.

Landes

Entreprises

  • Galvasteel regroupe ses activités à St-Martin

    A Saint-Martin-de-Seignanx, Galvasteel (panneaux d'affichage, 6 millions d'euros de CA annuel, 28 salariés), après avoir consolidé le Belge Open rapatrié provisoirement à Tarnos, compte regrouper ses activités de siège sur la zone Ambroise. L'entreprise conclut actuellement une négociation avec la Communauté de Communes du Seignanx, et vise un bâtiment de 5 à 6.000m2. Elle continue sa diversification sur les panneaux à leds.

    APS, vendredi 26 janvier 2018

  • Hexis investit à Hagetmau

    A Hagetmau, la société Hexis (fabrication de rouleaux de films PVC) investit 12 millions d'euros sur 3 ans afin de développer son usine de production et embaucher 25 personnes. Après s’être servi du site chalossais uniquement comme base logistique, l’industriel catalan va maintenant produire à Hagetmau, ce qui permettra de renforcer les volumes qui, jusqu’ici, provenaient de l’usine de Frontignan dans l’Hérault. Elle distribue dans 50 pays, avec des filiales en Espagne, Italie, Suède, Allemagne et Antilles. Elle prévoit d'autres filiales pour sortir de l'Europe. Elle exporte chaque semaine 125 à 150 palettes de bobines de PVC, d’une longueur de film totale de 150 à 2 000 mètres, et une moyenne de 600 colis par jour sur toute la France. Elle compte, pour clients connus, le métro de Londres, les bus Ouigo et a aussi équipé une écurie de voitures de course. Hexis emploie au total 400 salariés. Elle espère porter son chiffre d’affaires, actuellement de 80 millions d’euros, à 150 millions, d’ici cinq ans.  

    Sud Ouest, P.30, lundi 29 janvier 2018

Commerce

  • Recul de la vacance commerciale à Dax

    A Dax, le pôle de développement économique (Deveco) a établi que le taux de vacance commerciale est passé de 15,32% en juin 2016 à 10,69% fin décembre 2017. Il s’agit de chiffres qui concernent le cœur de ville, où l’on compte 400 cellules commerciales. Ces chiffres rejoignent, dans la tendance, ceux publiés par la Chambre de Commerce et d’Industrie des Landes, fin 2015. Il existe à Dax une taxe sur la vacance commerciale, mais pour la Ville, les travaux de piétonnisation, la baisse des loyers de 30% et la conjoncture plus favorable peuvent expliquer ce recul.

    Sud Ouest, samedi 27 janvier 2018

Grippe aviaire

  • Contrôles sanitaires repoussés

    A cause de la crise sanitaire due au virus de l’influenza aviaire, pour éviter de risquer de le déplacer d’un élevage à l’autre, comme lors des crises des deux années précédentes, le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation a mis en place l’obligation de procéder à des autocontrôles pendant la période à risque, entre le 1er décembre et le 15 janvier. Or, par un arrêté pris le 30 janvier dernier, le Ministère vient de prolonger cette période jusqu’au 15 mars prochain.

    Sud Ouest, mercredi 31 janvier 2018

Thermalisme

  • Quand les stations thermales rurales travaillent leur image

    Le travail mis en place ces derniers mois par le Comité Départemental du Tourisme met en évidence la complémentarité entre les thermes en centre-ville, à Dax ou à Saint-Paul, et les stations plus reculées que sont Saubusse, Eugénie-les-Bains ou encore Préchacq-les-Bains. À Eugénie-les-Bains, on est dans un établissement classé Palace depuis l’été dernier, grâce à l’hôtel Les Prés d’Eugénie de Michel Guérard. On y parle aussi beaucoup de diététique, de nutrition, on y va pour soigner son corps, dans un cadre exceptionnel. À Préchacq-les-Bains, les curistes espèrent pouvoir passer un séjour dans un endroit préservé et calme, loin des animations, spectacles ou programmation culturelle. Et à Saubusse, on communique beaucoup à travers le modelage, le fameux Massage landais.

    Sud Ouest, mercredi 31 janvier 2018

Région

Apprentissage

  • La Région défend l'apprentissage

    Alain Rousset a défendu l'apprentissage, en présence des chambres consulaires et notamment Jean-François Clédel, président de la CCI Nouvelle-Aquitaine. Il craint que cette compétence soit retirée aux Régions. En Nouvelle-Aquitaine, 84% des apprentis obtiennent leur diplôme et 64% d'entre-eux obtiennent un emploi dans les sept mois. Jean-François Clédel a rappelé que « les CCI forment 50% des apprentis en France, un pays où aucun grand patron n'est issu de l'apprentissage alors qu'en Allemagne, c'est le cas des PDG de Volkswagen ou Daimler ».

    Sud Ouest, P.3, mardi 30 janvier 2018

France

Infrastructure ferroviaire

  • Petites gares TGV face à libéralisation européenne

    Prévue fin 2020 au plus tard, la libéralisation européenne du transport de voyageurs par rail doit être transposée en France avant le 25 décembre 2018. Sur les TGV, le projet bruxellois prévoit une mise en concurrence en « open access » (concurrence ouverte sur un même tronçon) susceptible d'inciter la SNCF à une position défensive qui la verrait fermer les dessertes de petites gares. Deux sénateurs proposent une libéralisation à l'anglaise basée sur des monopoles ligne par ligne, après appel d'offres incluant des obligations de service public. Opérateurs privés, SNCF et gouvernement privilégieraient la piste de « l'open access », quitte à ce que les collectivités territoriales mettent ensuite la main au portefeuille pour conserver leurs dessertes TGV.

    Les Echos, lundi 29 janvier 2018

Filière Bois

  • Plan Ademe pour relancer la filière bois

    L'Ademe a lancé le plan Dynamic Bois, qui vise la restauration de 38.000 hectares de forêt pour 148 millions d'euros dont 55 millions d'euros d'aides publiques. Il a notamment pour objectif de redynamiser la filière bois énergie en permettant la fourniture à court terme de 4 millions de tonnes de bois de chauffage, de moindre qualité par rapport au bois d'œuvre et d'industrie. Le programme a généré 43 projets et mobilisé 200 grands acteurs et des milliers de propriétaires forestiers, dans une logique de coopération jusque-là inédite.

    Les Echos, p.24, mercredi 31 janvier 2018

Entreprises et Design

  • Le monde s’invente avec le design

    Cette année, le Forum économique mondial, pointe la nécessité d’adopter de nouvelles façons de penser et d’agir pour tous les acteurs, dirigeants et décideurs ; les enjeux pour les entreprises étant d’expérimenter toujours plus avec les technologies et de construire un futur technologique, accueillant et durable.

    C’est un double appel au design qui est lancé là. Appel à cette culture du faire et de la prise de risque, d’abord, inhérente à l’approche design et qui permet de repenser la chaîne de valeur et les modèles économiques à l’écoute des besoins émergents et dans le souci constant de production de solutions globales opérantes. Appel aussi à la transversalité propre au design, dans sa volonté de renforcer l’efficacité systémique des entreprises, des interlocuteurs, des environnements.

    Agir, innover, face à l’évolution permanente de son environnement, assumer cette culture du risque et de la rupture, construire des dynamiques collectives… de plus en plus d’entreprises et de décideurs se sont mis au diapason. Et l’on assiste à une véritable extension du domaine du design. Design de service, design d’innovation sociale, design d’interface ou d’interaction, éco-design, éco-développement, aménagement des espaces publics, des paysages, méthodes de management..., levier de transformation technologique et sociale, le design est partout.

    Les Echos, vendredi 26 janvier 2018