Vous êtes ici

LGV : La CCI des Landes se mobilise

Le Président de la CCI des Landes se positionne pour la LGV et s'exprime suite au rapport du Conseil d’orientation des infrastructures

Le Président de la CCI des Landes

le 23 février 2018 :

Philippe Jacquemain, Président de la CCI 40
Jean François Clédel, Président de la CCI Nouvelle Aquitaine
Nilda Jurado, Conseillère du Président de la Chambre de commerce et d'industrie de Bayonne Pays Basque
Jean-Luc Capes, Vice-Président de la Chambre d'Agriculture des Landes
Philippe Retours, Président de la Chambre de Métiers et de l'Artisanat des Landes
Hervé Bouyrie, Président de l'Association des Maires
Charles DAYOT, Président de Mont-de-Marsan Agglomération
Elisabeth Bonjean, Présidente du Grand Dax
Xavier Fortinon, Président du Conseil Départemental des Landes
Renaud Lagrave, Vice-Président du Conseil Régional Nouvelle Aquitaine
Fabien Lainé, Député des Landes
Boris Vallaud, Député des Landes
Monique Lubin, Sénatrice des Landes
Eric Kerrouche, Sénateur des Landes
Alain Vidalies, Ancien Secrétaire d'Etat aux Transports

Se sont réunis à la CCI des Landes, pour signer une motion des Landes : Déclaration commune relative à la LGV Bordeaux - Mont-de-Marsan - Dax - Bayonne - Espagne

Télécharger la motion des Landes : Déclaration commune relative à la LGV Bordeaux - Mont-de-Marsan - Dax - Bayonne - Espagne

 

Le 02 Février 2018 :

Le Conseil d’orientation des infrastructures (COI), instance technique, a proposé jeudi 1er février ses scénarii d’investissements dans les transports pour les vingt prochaines années.

Quelque soit le scénario retenu, le Conseil propose de saucissonner la réalisation des infrastructures envisagées, en étalant les travaux dans le temps. La ligne à grande vitesse au Sud de Bordeaux avec les tronçons vers Toulouse, Dax et l’Espagne ne semble plus être  une priorité. Le rapport suggère en particulier l’abandon de la ligne nouvelle Bordeaux-Dax.l

Ce sont de très mauvaises nouvelles pour les Landes.

L’annulation possible d’une liaison nouvelle au Sud de Bordeaux, chainon manquant d’une LGV européenne vers la Péninsule Ibérique et nouveau sillon indispensable pour le report modal, est incompréhensible pour tous les acteurs économiques.

Cette ligne doit,en effet créer les conditions d'un trafic performant et faire des Landes un maillon essentiel du transport de voyageurs et de marchandises. Elle est  un accélérateur d’attractivité,   de développement économique, touristique et du thermalisme pour notre département. Elle est aussi une réponse écologique et durable à l'engorgement routier dont nous souffrons.

Le Président de la CCI des Landes attend avec ses partenaires, le Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine, le Conseil Départemental des Landes et les deux agglomérations concernées de Mont-de-Marsan et Dax, une réponse autrement positive du Ministre des Transports Elisabeth Borne. Elle doit annoncer ses choix fin février et un calendrier de réalisation devrait être inscrit dans une Loi d’orientation des mobilités.

Les lignes nouvelles Bordeaux Toulouse et Bordeaux Dax, ne font qu’un, le projet Sud Europe Atlantique déclarés d’utilité publique et ne peuvent pas aujourd’hui être démantelés, mobilisons nous !

Télécharger le communiqué de presse CCI des Landes

Télécharger le sondage Ifop / Sud Ouest du 3 février 2018
 
Selon un sondage Ifop pour Sud Ouest, 80% des habitants du Sud-Ouest sont favorables à la LGV Bordeaux-Toulouse et 78% à la LGV Bordeaux-Dax.