Vous êtes ici

La filière bois en Aquitaine

Avant les ravages de la tempête Klaus, l’Aquitaine était la première région forestière française avec un taux de boisement de 44 % (1,8 millions d’hectares), contre 28 % au niveau national. Parallèlement, les groupes industriels et les PME de la filière forment un outil industriel puissant qui occupe une position de leader au niveau européen dans de nombreux domaines. L’ensemble de la filière bois-papier constitue un pilier majeur de l’économie aquitaine qui génère plus de 33 000 emplois et représente environ 2,6 milliards d’euros de chiffre d’affaires.

Après janvier 2009, le complexe sylvo-industriel aquitain est confronté aux conséquences de la tempête Klaus : dix ans après les tempêtes Lothar et Martin de 1999, 593 000 hectares de forêts sont touchés à des degrés divers dont 224 000 hectares de pin maritime détruits à plus de 40 %. Au total, toutes essences confondues, les dégâts se chiffrent à 40 millions de m3 de bois dont 37 millions de m3 de pin maritime, selon les chiffres communément admis. Mais ces évaluations seront affinées avec les résultats de l’étude prochainement menée par le syndicat professionnel du secteur (FIBA), en lien avec la Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt (DRAAF).

Les conséquences socio-économiques et écologiques de la tempête sont lourdes et aujourd’hui, soit presque 3 ans après la tempête Klaus, les préoccupations de la CCI des Landes sur ce sujet portent notamment sur :

  • Les tensions sur la ressource dans un contexte de demande en bois soutenue du fait de la demande conjuguée de la filière industrielle existante et des besoins nouveaux notamment en bois-énergie,
  • Les pistes innovantes en termes de reconstitution du massif, en particulier en matière de biodiversité et de méthodes alternatives de culture,

Objectif de l’étude

De façon à répondre à la demande des principaux représentants de la filière bois dans les Landes et en Aquitaine, la CCI des Landes et la CCI de Bordeaux ont souhaité lancer, en partenariat avec la FIBA et le pôle de compétitivité Xylofutur, une étude prospective de façon à éclairer la réflexion des acteurs régionaux en matière de soutien à la filière industrielle traditionnelle et susciter l’intérêt pour soutenir des activités innovantes et des emplois nouveaux.

Cette étude, que vous trouverez ci-dessous est la concrétisation de la volonté des CCI des Landes et de Bordeaux d’identifier les technologies et process innovants dans les domaines du sciage/déroulage, du panneau/process, de la pâte à papier et de la XyloChimie, sur 4 massifs forestiers à l’international dont les niveaux de compétitivité sont supérieurs au massif aquitain mais dont les essences et la structuration peuvent être comparables.

Synthèse Etude prospective Massif Aquitain

    Contact(s): 

  • Benjamin Lobet

    05 58 05 44 65

    06 47 17 97 63

    Lui écrire