Vous êtes ici

Restauration : le label « fait maison » simplifié fin avril

Il y a du changement à prévoir du côté du label « fait maison » en restauration. Les conditions d'application seront simplifiées sous forme d'un décret d'ici à fin avril, a annoncé la secrétaire d'Etat au commerce et à l'artisanat, Carole Delga.

Mardi 7 avril dernier, la secrétaire d'Etat au commerce et à l'artisanat, Carole Delga, a annoncé qu'il y aura du changement à prévoir du côté du label « fait maison » en restauration :  les conditions d'application seront simplifiées sous forme d'un décret d'ici à fin avril.
 

Le décret publié le 13 juillet dernier imposant le label « fait maison » avait en effet suscité des questionnements chez les restaurateurs et les consommateurs. Le texte estimait notamment que les établissements pouvaient faire figurer sur la devanture ou la carte le logo « fait maison » pour garantir une cuisine sur place à partir de « produits bruts ou de produits traditionnels de cuisine ».

Or il définissait le « produit brut » non pas comme un produit frais mais comme un « produit alimentaire n'ayant subi aucune modification importante ». Les surgelés peuvent donc jusqu'à présent permettre d'obtenir le label. 
 

Texte simplifié à venir

La secrétaire d'Etat Carole Delga a souligné  que ce décret était peut-être « un peu trop complexe dans la rédaction » et qu'il « ne suscitait pas la confiance du fait de toutes les exceptions qui étaient listées ». Les modifications devraient donc permettre de « reconnaître la cuisine des plats faite sur place et donner un gage de transparence et de crédibilité au consommateur sur l'authenticité de la cuisine réalisée par le restaurateur ».

Parmi les différences, le nouveau texte ne mentionnerait plus les « produits bruts », mais plutôt les « produits crus » nécessaires pour que le plat soit considéré comme « fait maison ».  Ce nouveau texte permettrait d'écarter les surgelés dans la composition des plats. 
 

 

Pour plus d'information à propos du « fait maison », h'hésitez pas à contacter Frédérique Charpenel, notre Conseillère CHR.

 

 

  • Frédérique Charpenel

    05 58 90 42 98

    06 07 32 42 10

    Lui écrire