Vous êtes ici

Actions menées : lobbying et étude d'impact

Dans cette crise aviaire, la CCI des Landes a pour objectif de défendre les entreprises de l'aval. Ainsi, elle a rassemblé les entreprises, afin d’évaluer l’impact de la crise pour chacun, d'écouter les besoins spécifiques à chaque secteur d'activité (transport, plume, maintenance, transformateur...) et enfin, de donner la parole aux pouvoirs publics et aux décideurs politiques et économiques. En paralèlle et afin d'étayer ces données, la CCI a réalisé une étude d'impact de la crise aviaire sur le chiffre d'affaires des entreprises en partenariat avec la CMA des Landes.

La Chambre de Commerce et d'Industrie et la Chambre de Métiers et de l'Artisanat des Landes ont pris l'initiative de convier une cinquantaine de PMI concernées par la crise aviaire le 18 février avec un triple objectif :

  • D'abord, entendre et écouter les dirigeants d'entreprises témoigner de leurs difficultés, de leurs inquiétudes pour l’avenir et faire part de leurs attentes.
  • Ensuite, attester, que la transformation c’est à dire l'aval de la production, mais aussi les activités connexes (Plumes, Transport, Equipementier, Nettoyage…) étaient directement et durement impactés par la crise aviaire et que cet impact serait durable.
  • Enfin, rappeler que pour l’instant, ces PMI étaient totalement oubliées du plan de mesures et des réponses apportées à cette crise par l'Etat et les Collectivités locales.

A l'issue de cette réunion, 15 mesures ont été préconisées par les entreprises et relayées dans la presse.

Crise aviaire : chefs d’entreprises et industriels se sentent oubliés, Sud Ouest, le 22 février 2016
Virus aviaire : la contagion d’amont en aval, Sud Ouest, le 19 février 2016
Grippe aviaire : le trou d’air landais sera-t-il une bulle d’oxygène, Objectif Aquitaine, le 19 février 2016 
Grippe Aviaire : les mesures d’aide demandées par la filière aval, Objectif Aquitaine, le 16 mars 2016

Une étude pour mesurer l'impact sur la filière aval

En parallèle de cette réunion, une étude pour mesurer l’impact de la crise et en particulier du vide sanitaire (court terme). La CCI et la CMA ont été ainsi associées au CODEFI (Comité Départemental d'Examen des problèmes de Financement des entreprises), entièrement dédié depuis le début de la crise au suivi de la situation des entreprises touchées. Lors du CODEFI du 25 mars 2016, la CCI et la CMA des Landes ont été mandatées pour réaliser l’évaluation du préjudice subi. Le manque à gagner est évalué à 76M€ et 240 entreprises. 

Le 17 mars, la CCI des Landes a participé au Comité de suivi régional « Grippe Aviaire » (piloté par l’Etat, la région ALPC et la Chambre régionale d’Agriculture ALPC). Durant ce comité, le Président JACQUEMAIN est intervenu pour alerter l’ensemble des structures sur la catastrophe économique qui s’annonce dans le cas où aucune indemnisation de la filière aval ne serait envisagée.

Le 24 mars dernier, 60 millions d’avances de trésorerie ont été annoncés par le Gouvernement pour venir en aide aux PME-PMI touchées par cette crise. La CCI et la CMA ont salué cette première initiative d’avance de fonds mais ont tenu à rappeler, comme Christophe FAUVEL et Philippe JACQUEMAIN l'ont exprimé lors de la dernière Assemblée Générale de la CCI Aquitaine, que ces mesures seront largement insuffisantes au vu de la situation critique des nombreuses entreprises des territoires concernés.

Il nous paraît indispensable qu’un dispositif de subventions directes soit décidé, à l’instar de celui de la filière amont, permettant d’injecter de la trésorerie et de compenser pour partie les manques à gagner des entreprises.

D’autre part, nous demandons à ce que les entreprises concernées soient exonérées de charges fiscales et sociales pour l’exercice en cours et celui de 2017. Nous souhaitons qu’Etat, Région, Département et Europe puissent œuvrer de concert afin d’éviter des conséquences économiques et humaines désastreuses pour cette filière majeure de grande qualité. Il s’agit, en effet, d’un des fleurons de notre économie productive régionale, leader sur les marchés domestiques et internationaux.

Les entreprises touchées et souhaitant obtenir des informations, sont invitées à composé le numéro unique départemental destiné aux acteurs de la filière avicole, accessible de 9h00 à 12h00 tous les jours ouvrés

Il vise à informer les entreprises touchées par la crise de l’influenza aviaire sur les dispositifs de soutien mis en place par les pouvoirs publics, le préfet des Landes met en place un numéro unique qui leur est dédié :

05 58 06 58 58